AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


N'oubliez pas de passer de temps en temps sur la chatbox pour faire connaissance avec les autres membres. Bonne ambiance assurée !
Pour aider le forum, n'hésitez pas à en faire la pub ou à poster un petit message ici
Bienvenue sur Let's Get Ugly I love you

Partagez | 
 

 we're born to die

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



MessageSujet: we're born to die   Dim 22 Jan - 17:01

J’étais rentré en ville depuis quelques jours seulement et la seule personne que j’avais croisé était Cecyle. Elle m’avait d’ailleurs dit que j’allais le regretter bien que je me demandais encore ce qu’elle voulait dire par là. Qu’allais-je bien pouvoir regretter ? Les quelques jours que j’avais pris pour me réinstaller à nouveau chez moi ne m’avait pas suffit pour comprendre ce qu’elle avait voulu dire. Pour moi c’était un mystère total. Mais bon, il fallait que je vois mon frère après tout même si nous n’étions pas tellement proche pour des jumeaux il restait en quelque sorte lié à moi et j’avais besoin de le voir après autant de temps (même si bien sur je n’allais surement pas lui avouer qu’il m’avait manqué). Puis j’espérais aussi qu’il me dise comment allait Swan, j’imagine qu’il avait toujours des contacts avec elle puisqu’ils s’entendaient plutôt bien avant mon départ. Je sortis de la maison après avoir enfilé ma veste et des chaussures. Il faisait gris dehors, le temps en ce moment n’étais pas des plus clément, l’hiver avait tardé à pointer le bout de son nez mais à présent le froid commençait à se faire bien plus ressentir. J’arrivai alors devant l’immeuble et composai le code qu’il m’avait donné un peu après son emménagement pour que je récupère son courrier à sa place lorsqu’il était en vacance. Bref. Je montai alors les quelques escaliers qui me séparait de la porte de son appartement et y toquai en espérant qu’il soit là puisque je ne l’avais pas prévenu de ma visite, ni même de retour c’était mon genre de faire des surprises de la sorte, espérons qu’elle lui plaise, au moins.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: we're born to die   Dim 22 Jan - 21:54



we're born to die
these streets are filled with memories both perfect and in pain
————————————————————————————————————
J'ai peur, j'ai froid dans cette obscurité qui m'entoure et qui me tient prisonnière. Je cours encore et encore le souffle rauque et douloureux alors que ton visage se dessine devant moi. Je foule encore plus rapidement le sol pour te rejoindre. Tu n'es plus qu'à quelques centimètres de moi et je vois avec un plaisir non dissimulé tes bras s'ouvrirent pour m'accueillir. Je me jette alors de tout mon poids dans tes bras alors que mes pieds se soulèvent pour être ta prisonnière. Je deviens sourde sur les battements de mon cœur alors que tes lèvres trouvent les miennes comme si elles attendaient ça depuis des siècles. Je savoure cet instant avant que tu ne viennes à me repousser la colère tirant tes traits. Toi ou lui ? J'hurle alors que tu te recule tout en prononçant des mots que je n'arrive pas à comprendre. Mais je cours encore et toujours vers toi mais plus tu rigole alors que son rire raisonne jusqu'à me donner la nausée. Mes poumons sont douloureux, ma tête me tourne mais je cours encore et toujours alors que je peine à discerner le contour de ta silhouette. Ne me quitte pas, pas une nouvelle fois. Le sol s'effondre alors sous moi alors qu'un cri s'échappe de ma poitrine douloureuse. Je suis happé par le trou noir de mon esprit et qui m'empêche de me réveiller.

Réveil douloureux alors que dans la salle de bain j'entends, l'homme qui partage ma vie chantonner une de ces chansons que vous aimez au départ lorsqu'elle passe à la radio, ces chansons que vous entendrez alors en permanence et qui devra pour vous une hantise. Entre l'amour et la haine il n'y a qu'un pas, la preuve. Je sers les dents dans l'espoir de réprimer ma mauvaise humeur qui n'est guère amélioré face à ma longue chevelure brune collée à mon front par la sueur qui y dégouline. Je dois être horrible pourtant lorsque son regard croise le mien, je ne peux que me sentir coupable face au large sourire qui se dessine sur son visage. Il s'approche de moi pour déposer un baiser sur mes lèvres alors que sa peau sent délicieusement bon. Ma main agrippe alors sa chemise pour le tirer contre moi. J'ai besoin de t'oublier dans ses bras, j'ai besoin de cette illusion pour soigner la plaie encore saignante de mon cœur face à ce cauchemar qui à tout réveillé. Avec la douceur qui lui est propre il me repousse doucement tout en me forçant à lâcher sa chemise alors qu'un léger rire lui échappe face à la mine ahuri qui tire mes traits. Vexée par son comportement à croire que je ne suis pas assez désirable pour lui, je lui tourne le dos tout en m'enfonçant encore plus sous ma couette. Je meurs de chaud dessous mais j'ai bien trop de fierté pour en bouger. « Swan s'il te plait, je dois aller régler un truc chez mes parents, je t'en ai parler hier. » Il me parle comme à une enfant, chose qui m'insupporte encore plus vu mon âge et le sien. J'ai déjà assez de mes parents pour me materner. « Qu'est ce que tu fais encore là ! » Ma voix est sèche et sans appel alors que résigné il quitte la chambre et l'appartement pour régler une affaire familiale trop importante pour que je puisse être mise au secret. Tant pis pour lui ! Je rumine dans mon lit son comportement et surtout la culpabilité qui est mienne à l'idée de rêver d'un autre pire de son jumeau ! Excédée au bout d'une heure à cogiter je me lève enfin pour me diriger directement dans la salle de bain. J'ai besoin d'une douche, j'ai besoin d'oublier dans la vapeur étouffante. J'aimerais juste arrêter de penser ! Une heure plus tard je me retrouve allonger de tout mon long dans une robe dont je ne souhaite pas savoir le prix un yaourt à la main et le regard rivé vers la télévision qui débite son lot d'ânerie en tout genre. Je prépare avec impatience ma vengeance et rien que mon apparence en est la preuve. Une robe normale mais avec un petit côté rétro qui me va ravir et un maquillage discret mais un maquillage tout de même. On toque à la porte ce qui laisse le loisir à un magnifique sourire de se dessiner sur mon visage. Le menton levé façon hautain je me dirige vers la porte que j'ouvre tout en m'écriant sans même prendre la peine de regarder mon interlocuteur. De toute façon ça ne peut être que lui ! « Pathétique d'oublier tes clés dans l'espoir d'attirer mon attention ! » Je m'apprête alors à refermé la porte d'un air magistral cependant savourant ma victoire je me permet juste avant de fixer mon homme. Sauf que ce n'est pas lui ! Mon cœur manque un battement dans ma poitrine alors que je me fige la porte entrouverte. « CASEY ! » Peu de personne ont la chance de voir la différence entre les jumeaux cependant ils ne les connaissent aussi bien que moi. Le regard ….
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: we're born to die   Dim 22 Jan - 23:15

J’attendis quelques instants avant d’entendre des bruits de pas derrière la porte et la poignée tourner pour s’ouvrir. Ce fut alors Swan qui apparu, habillée dans une robe qui la mettait vraiment en valeur d’ailleurs, elle l’aurait fait exprès que ça n’aurait pas été mieux la connaissant. « Pathétique d'oublier tes clés dans l'espoir d'attirer mon attention ! » euu … Quoi ? J’avais bien sur reconnu la voix de Swan ce qui me serra l’estomac, je n’étais pas encore prêt à la voir même si tous les arguments de ma défense était bien prêts dans ma tête. Je veux dire, ce n’était pas réellement un tort, ce que j’avais fais non ? Notre relation était non exclusive et si limites il devait y avoir il fallait les poser. Bon après c’est vrai que Cecyle n’était pas non plus la meilleure amie parfaite mais au lit… Ok il fallait que j’arrête de penser à ça et surtout comme ça. « CASEY ! » s’écriât-elle enfin en me regardant, je ne comprenais toujours pas comment elle arrivait à faire la différence, elle nous connaissait trop bien. J’étais moins classieux que mon frère et j’avais quelques tatouages en plus sauf que ceux-là, on ne les voyait pas quand j’étais habillé de manière décente. « En personne. » tentais-je en écartant les bras doucement. Je fis alors un geste en direction de la porte « Euu, je peux entrer ? J’étais venu voir mon frère. » Précisais-je, puis, arquant un sourcil, je demandai « D’ailleurs qu’est ce que tu fais là ? » Mon frère serait-il devenu son meilleur ami ? Lol, rien que cette idée me donnait n’envie d’éclater de rire pour être honnête. Swan avait besoin de quelqu’un qui lui montrait ce qu’était la vie et pas… Mon frère. Enfin ceci dit ils pouvaient très bien être amis je m’en fichais un peu pour être honnête, j’allais alors à nouveau ouvrir la bouche pour la questionner à propos de Cecyle mais quelque chose me disait que ce n’était peut être pas l’idée du siècle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: we're born to die   Lun 23 Jan - 18:30

Le temps s'arrête sous ton regard alors que sens mon cœur battre avec douleur dans ma poitrine. Je sens mon âme sombrer dans le tourbillon des souvenirs qui nous lient à jamais. Je pensais t'avoir oublier pire je pensais ne jamais te revoir et voilà que tu fais à nouveau irruption dans mon existence par la grande porte. Partagée entre une joie infinie de pouvoir admirer à nouveau ton visage que j'ai tant de fois rêver de parcourir de mes doigts experts. SI tu savais comme j'aurais tout donné à une époque pour suivre le contour de ta mâchoire dans l'espoir de faire prisonnières tes lèvres des miennes. « En personne. » Je réprime un léger sourire alors qu'il ouvre doucement ses bras sans pour autant obtenir une réaction de ma part. Ton culot m'a toujours plut mais alors que tu me couve du regard ce n'est plus toi que j'ai devant moi mais elle. Elle qui a gouté à ton âme tout comme moi, elle qui a trahit de longues années, elle qui m'a détruite en touchant à la chose qui était la plus importante pour moi, toi. Au fond nous sommes tous les deux coupables, toi d'avoir cédé et moi d'avoir tant de fois nier l'évidence de mes sentiments pour toi. Mais pourquoi avec elle ? Je pensais tout de même que tu tenais un peu plus à moi pour ne pas te donner à ma meilleure amie. Ce soir là j'ai tout perdu : ma dignité, ma fierté, ma meilleure amie et mon premier amour. Oui, je devrais te détester d'avoir agit de la sorte en me traitant comme une fille banale mais je ne le peux alors que je sens une confrontation pointer le bout de son nez entre nous. Quand oublier devient impossible quel choix nous reste-t-il ? Te détester alors que j'en suis incapable … « Euu, je peux entrer ? J’étais venu voir mon frère. » Je me décale alors doucement de la porte tout en l'ouvrant pour le laisser passer avec une légère hésitation. J'ai soudainement peur de passer du temps avec toi alors que j'ai tant rêvé de ça. J'ai peur de souffrir à nouveau alors que tu prendra un malin plaisir à raviver mes blessures que ton frère à panser avec soin. Je me suis reconstruite dans ses bras et à présent que tu te tiens devant moi, je doute. Je doute de moi, de ce temps passé loin de toi qui n'a rimé à rien mais surtout je doute de mes sentiments. Mon ange, mon démon … « D’ailleurs qu’est ce que tu fais là ? » Je perds toutes les phrases cinglantes que j'étais prête à te lancer au visage devant cette question qui me prend au dépourvu. Je n'arrive pas à dire cette vérité de peur de te perdre à nouveau. Mais tu ne tiens pas à moi ! Que je sois avec ton frère ou non, ne changera rien pour toi. Je ne suis rien … comme toujours. Tout le monde aime la petite Swan avec son sourire enjôleur, oh oui tout le monde aime surtout sa naïveté maladive et ses efforts pour toujours sauver les apparences. « Je vis en quelque sorte ici. » Aucune émotion ne passe à travers mes mots alors que mon regard se baisse par dépit sur mes pieds. Si seulement j'étais assez mauvaise pour vouloir te faire du tord mais malheureusement Cecyle à toujours été première dans cette catégorie mais surtout mes mots ne te toucheront même pas. « Ton frère est parti chez vos parents, il ne devrait pas tarder normalement. Tu veux boire quelque chose en l'attendant.  » Et encore un mensonge de la part de mon homme. Comment peut il qualifier son jumeau de truc ! Mais surtout à quoi sert son silence … Me protéger de mon démon.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: we're born to die   Mar 24 Jan - 21:31

La jeune femme s’était décalée sur le coté pour que je puisse passer et j’entrai donc en lui jetant un regard interrogatif. Je me demandais toujours ce qu’elle faisait ici mais elle ne mit pas longtemps pour me répondre « Je vis en quelque sorte ici. » je haussai les sourcils a cette déclaration, les pièces du puzzle se rassemblaient d’elles-mêmes dans mon esprit mais je refusais d’y croire, il était inconcevable pour moi que mon frère et Swan vivent ensemble parce que, justement, ils étaient ensemble. J’avais l’impression qu’un poids énorme s’abbatiat dans mon estomac et j’eus une sensation d’étouffement quelques secondes sans pourtant laissé paraitre quoi que ce soit. L’art de jouer un rôle était autant un talent chez mon frère que chez moi. Cependant, je ne voulais pas croire que mon frère était capable de me faire ça. Je veux dire, nous n’étions pas simplement frères mais jumeaux, un lien étrange et particulier nous avait toujours lié même si nous prenions soin de l’ignorer, nous n’étions que deux parties d’un seul être, à la base nous n’étions qu’un et par un heureux (ou pas) hasard il a fallu que nous soyons deux. Alors… Pourquoi ? Parce qu’il y avait toujours eu entre nous cette petite guerre à celui qui serait le meilleur et il allait sans dire que le meilleur c’était lui. J’avais perdu sur toute la ligne, même sur Swan. « Je, attends… » je passai une main dans mes cheveux. C’est à ce moment là qu’elle continua sur sa lancée « Ton frère est parti chez vos parents, il ne devrait pas tarder normalement. Tu veux boire quelque chose en l'attendant. » je hochai la tête de haut en bas. « Oui, ce que tu as. » dis-je alors que je posais de plus en plus de questions. Il n’y avait pourtant qu’un seul moyen de tout savoir « Vous êtes ensemble. » affirmais-je en m’avançant dans le salon, observant avec dégout les affaires de mon frère liées à celle de Swan. « Depuis quand ? Et surtout, pourquoi ? C’était ça… Ton but ? L’un et puis l’autre ? Bon sang ! » M’exclamais-je en me tournant vers elle. C’était donc ça, ce que j’allais regretter, Cecyle avait raison.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: we're born to die   Mer 1 Fév - 18:41

Le doute m'assaille alors que je fuis ton regard. J'ai tant de fois attendu ton retour, tant de fois attendu de te voir prononcer les mots qui me rendront tienne à jamais. Mais tu n'a jamais fait l'effort de revenir pour laisser ton fantôme qui te ressemble tant panser mes blessures. Au départ je l'ai détesté pour être ton reflet qui laisse encore dans mon humain une brulure qui ne pourra jamais guérir. Mais il est resté coûte que coûte et cela même malgré mes crises qui avaient pour but de le repousser tout en me préservant de ce fléau qu'est ta famille. Si tu savais combien de fois j'ai pleurer recroquevillée sous mes draps pleine sueur tout en murmurant ton prénom. Cette nuit maudite j'ai vu ton vrai visage, le visage d'un homme incapable d'aimer une autre personne que lui. Un homme qui préféra le plaisir l'espace d'une nuit tout en sachant la souffrance qui allait être quand ton aventure arrivera à mes oreilles. Tu as pris ce risque en tout conscience tout en te cachant derrière l'excuse derrière notre relation soit disant non exclusive. Mais seulement durant tout ce temps tu n'as pas fait l'effort de voir que toute mon attention était sur toi et que malgré ma fierté trop grande pour l'avouer il n'était question de toi et uniquement de toi dans mon cœur. « Je, attends… » J'ai soudainement peur de me retrouver des mois en arrière alors qu'il était question de toi dans chaque pas de mon existence. Tu n'as pas le droit de m'en vouloir, tu n'as pas le droit de m'en vouloir de t'avoir oublié dans les bras d'un autre. « Oui, ce que tu as. » J'hoche doucement la tête avant de prendre la direction de la cuisine où je pourrais enfin respirer loin de ton regard. Je pensais avoir dépassé tout ça mais rien que la douleur qui irradie ma poitrine en ta présence me prouve mon ignorance. Il faut un temps où je t'ai aimé plus que de raison et même si je suis incapable de l'avouer cet amour n'est pas mort malgré tout mes efforts pour l'ignorer. Mais à présent je ne suis plus seule … Ton frère est là et je ne peux me résoudre a le faire souffrir comme tu as fait avec moi. Je ne suis pas toi et je ne le serais jamais. Détruire les autres n'est guère une passion pour moi à ta différence et à celle de Cecyle. Je reviens un verre d'eau à la main car après tout tu ne mérite pas tant d'honneur de revenir comme ça avec le sourire. « Vous êtes ensemble. » Il avance dans le salon qui garde encore les traces de mes ébats avec ton frère et même si c'est très moche, j'en ressens une certaine satisfaction mélangée avec un peu de honte. J'hausse un sourcil face à ta bêtise à croire qu'avec le temps les gens murisse mais que tu es l'exception qui confirme la règle. « Depuis quand ? Et surtout, pourquoi ? C’était ça… Ton but ? L’un et puis l’autre ? Bon sang ! » Je pose le verre sur la table en verre du salon qui grince sous le choc vu comment je me fige en étant les mots qui sortent de ta bouche. Je deviens la méchante de l'histoire alors que tout ça est au fond de ta chance et uniquement de ta faute ! J'ai toujours su que tu étais un expert pour retourner les situations mais à présent je trouve ce côté plus que malsain. Inspirant j'essaye en vain de calmer la colère qui bouille dans mes veines. « Non mais je rêve ! Rappelle moi qui j'ai trouvé dans le lit de ma meilleure amie ! Mais ouvre les yeux Casey tu crois vraiment que si je n'étais pas amoureuse de toi j'aurais réagit de cette façon ! Je t'ai attendu, tellement attendu mais tu n'es jamais venu mais ça je présume que tu t'en fiche complétement. Mais tu vois à ta différence quand j'étais au fond du trou par ta faute, lui il était là ! Certes à ta place mais il l'était ! Alors au lieu de me blâmer regarde toi dans un miroir ! » Je reprends avec peine ma respiration alors que je me sens malade et coupable d'avoir dit tous ces mots. Tu vas me détester … Au fond cela est préférable pour le bien de tous.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: we're born to die   Sam 11 Fév - 21:06

La jeune femme revient avec un verre en main et le pose violemment sur la table basse, j’ai d’ailleurs eu la très nette impression que le verre allait se fendre mais, heureusement, ce ne fus pas le cas. Quoi que si sa table basse était mouillée j’en avais strictement rien à faire tant la colère montait en moi, l’envie d’aller trouver mon, frère et de lui dire très clairement ce que je pensais de lui – ce qui incluait pas mal de noms d’oiseaux – me dévorait de l’intérieur. « Non mais je rêve ! Rappelle moi qui j'ai trouvé dans le lit de ma meilleure amie ! Mais ouvre les yeux Casey tu crois vraiment que si je n'étais pas amoureuse de toi j'aurais réagit de cette façon ! Je t'ai attendu, tellement attendu mais tu n'es jamais venu mais ça je présume que tu t'en fiche complètement. Mais tu vois à ta différence quand j'étais au fond du trou par ta faute, lui il était là ! Certes à ta place mais il l'était ! Alors au lieu de me blâmer regarde-toi dans un miroir ! » Ah ben oui attendez, c’était ma faute, elle n’avait jamais exprimé le désir de m’avoir pour elle seule, préférant tout comme moi le confort d’une relation non exclusive. Je hausse les sourcils et me retient de lâcher un rire nerveux. « Excuse moi Swann mais tu dois être vraiment dérangée pour aller chercher le réconfort chez un mec qui me ressemble traits pour traits ! » vrai, quelle femme censée irait chercher le réconfort chez quelqu’un qui a le même physique que son bourreau ? A vrai dire ça me fait un peu penser au syndrome de Stockholm. « Tu sais pourquoi je suis parti ? Parce qu’il me la conseillé. Pour te laisser un peu respirer tu vois, après ça, mais je vois que l’espace tu en as eu, ah ça oui. Il avait besoin que je parte pour te séduire et toi, toi t’es tombée dans le panneau j’y crois pas ! » Dis-je en accompagnant mes paroles de gestes amples de mes mains. Un bon communicateur, c’est ce que j’étais, entrainé depuis quelques années à faire des discours convainquant, persuasif même pour reprendre les mots des profs. Elle pouvait être certaine que j’allais utiliser ce talent acquis depuis si longtemps pour lui démontrer, par a+b, qu’elle s’était encore fait avoir par un Livingstone.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: we're born to die   

Revenir en haut Aller en bas
 

we're born to die

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
VI. OK DUDE, LET'S HAVE FUN FOR A WHILE
 :: the end :: sujets rp
-