AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


N'oubliez pas de passer de temps en temps sur la chatbox pour faire connaissance avec les autres membres. Bonne ambiance assurée !
Pour aider le forum, n'hésitez pas à en faire la pub ou à poster un petit message ici
Bienvenue sur Let's Get Ugly I love you

Partagez | 
 

 This is where the heart lies, this is from above love is this

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

MESSAGES : 118
INSCRIPTION : 19/01/2012


MessageSujet: This is where the heart lies, this is from above love is this   Dim 22 Juil - 11:01


Kayla & Charly ➹ It’s in the eyes of the children As they leave for the very first time And it’s in the heart of the soldier As he takes a bullet on the front line It’s in the face of a mother As she takes the force of a blow And it's in the hands of the father yeah As he works his fingers to the bone yeah I’m standing under a white flag oh Can you see me oh, can you see me oh I’m standing for everything we have oh Can you hear me oh, can you hear me This is why we do it this is worth the pain This is why we bow down and get back up again This is where the heart lies, this is from above Love is this, this is love

Kayla n’aurait jamais pu imaginer ce qui se passa. C’était tout simplement irréel. Tout d’abord, c’était elle-même qu’elle avait dans un sens choqué. Lorseque Charly lui fit cette demande. Se marier ? Kayla avait toujours rever d’être une epouse, elle n’avait que 22 ans, bientôt 23, certes, mais elle avait longtemps rever du jour ou elle se ferrait passer la bague au doigt, quand elle était petite elle decoupait dans les magazines les robes, les lieux, tout ce qui pourrait avoir un rapport de prêt ou de loin avec une ceremonie, s’organisant dans sa tête et sur son petit cahier le mariage de ses rêves. Mais Kayla était amoureuse de Charly, un garçon qui ne voyait pas l’interet de ce genre de chose, qui ne voyait pas en quoi il serrait utile pour eux de se marier. Cela avait bléssé Kayla, énormement mais elle avait fini par l’accepter. Puis il y avait eu toute cette histoire avec Paige, Charly l’avait trompé et pendant un long moment, elle avait refusé de lui parler et encore plus de lui pardonner…mais bien qu’elle était bléssé, une douleur incomparable. Elle avait fini par lui pardonner encore recemment. Cependant cette demande tombait beaucoup trop tôt selon Kayla, elle avait encore mal et était encore retournée par les evenements. Elle ne savait pas d’où cela sortait…Charly ? Charly voulant se marier ? C’était étrange même si au fond elle voulait que ce soit sincère, elle se demandait si ce n’était une autre manière de sauver leur couple. C’était trop tot, oui ils étaient ensemble depuis des années puis avaient un petit garçon mais c’était juste trop tôt, elle n’était pas prète. Elle declina l’offre, Charly ne le prit pas bien et sortit en trombe de chez eux.
Cependant ce n’est pas cela qui fit que Kayla était là maintenant dans le pire état, les cheveux emmelés, les yeux rouges et irrités, le regard fixe et les mains tremblantes. Quand on lui avait téléphoner pour lui dire que le père de son fils était dans une ambulance en direction de l’hopital le plus proche. Elle n’avait pas voulu le croire. Charly n’était pas le garçon le plus prudent du monde, et énervé il était imprevisible et encore plus imprudent…mais elle n’aurait jamais pensé qu’il puisse l’être au point d’avoir un accident…En premier lieu, c’était le deni : ils devaient se tromper, ce n’était pas le sien de Charly, il y avait d’autre Charly a Monroe, ce n’était pas le sien…Pourtant elle laissa Junior chez son père, pour aller dans cet hopital ou ils pretendaient avoir son Charly dans un piteuse état. Lorsequ’elle arriva, elle donna son nom a la secretaire medicale ajoutant qu’elle était sa compagne (« petite amie » sonnait toujours trop faible pour elle), on la regarda désolée avant de lui montrer une salle d’attente ou elle devait rester. C’était beaucoup trop dur pour elle, elle n’arrivait même pas a réaliser. Elle ne savait pas ce qu’il avait, était-il juste avec une jambe cassé ou était-il au bord de la mort ? Personne ne lui disait rien ce qui accentua sa peur…Quelques heures plus tard, un medecin arriva, non pas pour elle mais pour une autre famille, annonçant ce qui semblait être un décès. Kayla regarda cette famille s’effondrer…Ce fut un choc pour la jeune femme …si ça se trouve la prochaine famille que ce medecin allait detruire avec une simple phrase, c’était la sienne. Comment allait-elle l’annoncer a Junior ? Qu’allait-ils devenir ? Comment pourrait-elle élever son fils seule ? Tout simplement comment allait-elle vivre sans la presence de Charly qui lui était indispensable. Se reveiller seule dans ce lit ? Sans personne qui vous embrasse sur la joue, passe une main dans vos cheveux , vous dit « je resterai bien mais je dois aller travailler ! » ? Sans personne avec qui passer des heures au téléphone quand il a le malheurs de jouer un match dans une autre ville ou vous passer des entretiens en Europe ? Personne qui vous dit sans cesse « je t’aime » et « tu es belle » accompagner parfois (souvent) d’une petite remarque qui vous fait rougir, parfois a cause de son caractère salace, parfois juste parcequ’elle est flatteuse ? Non, elle n’était rien sans lui. Même pendant cette periode ou ils étaient séparé , elle n’avait pas tenue et avait eu le besoin de lui parler, pendant maintenant plus de 6 ans, Charly faisait partit de sa vie, chaque jour et elle ne pouvait pas s’en passer. Finalement c’est elle qu’on vint voir, on lui annonça qu’on avait diminuer beaucoup de risques mais que Charly demeurait dans le coma. Kayla n’avait pas le droit de le voir, a cause des soins prodiguer au jeune homme. Pourtant elle n’avait qu’une envie, être a ses cotés, lui prendre la main…Elle ne rentra pas chez elle, ce soir là, elle n’avait pas le droit de le laisser seul…On l’autorisa le lendemain a le voir. Kayla entra dans la chambre, trouvant son Charly, normalement plein de vie et souriant dans ce semblait être un profond sommeil mais qui était bien plus que ça. Branché a de nombreuses machines, il avait également le visage parsemé de coupure a cause de l’accident, elle le regarda avant d’éclater en sanglot, elle lui prit la main, comme elle l’attendait et resta comme ça, esperant juste qu’il se reveille…Les heures passèrent et rien. Finalement une infirmière lui conseilla de rentrer chez elle, elle refusa puis son père lui telephona, la suppliant de venir, de se reposer…puis lui disant que Junior s’inquiètait. C’est ce qui la fit se detacher de Charly, elle avait un fils qu’elle devait rassurer. Une fois rentrée, après une douche mais le refus d’avaler quoique ce soit, Kayla rentra dans la chambre de son fils, s’allongea avec lui sur son lit et le prit contre elle, malgré sa curiosité, il se rendit compte que sa mère n’allait pas bien et ne posa pas de questions, il s’endormit quelques heures plus tard, Kayla se mit alors a reflechir, a elle, a Charly , a eux…avant de finir par suivre Junior dans son sommeil.

Le lendemain, c’est son père qui la reveilla, lui annonçant que l’hopital avait appellé pour lui dire que Charly était reveillé. Elle se leva en trombe et s’habilla rapidement, elle embrassa son père pour le remercier de cette nouvelle puis Junior. Elle ne savait pas encore ce qui l’attendait, mais Charly était vivant et reveillé. Elle arriva a l’hopital, demandant si elle pouvait rentrer dans la chambre de Charly, une infirmière l’accompagna. Lorsequ’elle rentra et vit Charly, les yeux ouvert, toute la pression retomba et les larmes lui montèrent. Elle lacha son sac, celui-ci s’ecrasant au sol et se precipita vers le lit, voulant se jeter sur lui mais se retenant, sachant qu’il souffrait. Elle lui prit alors la main « Charly, ce que j’ai eu peur… »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 82
INSCRIPTION : 16/01/2012


MessageSujet: Re: This is where the heart lies, this is from above love is this   Dim 22 Juil - 20:27

Tout ce dont il se souvenait de cette fin de soirée c'était d'une dispute avec Kayla suite à son refus de l'épouser. Tant de questions lui avait envahit l'esprit à ce moment là et auxquels il n'avait même pas chercher à avoir de réponses. Désappointé, déçu et en colère il lui avait balancer la bague et était partie énervé comme pas possible, claquant derrière la porte de cette maison dans laquelle ils venaient tout juste de se réinstaller. Charly avait eu l'impression de retrouver sa vie de famille, celle qui lui plaisait tant. Il avait Kayla à ses côtés et surtout leur fils ; bref les deux personnes les plus importante dans sa vie. Tous les trois ils étaient de nouveau heureux et c'était pour ça qu'il avait fait sa demande à Kayla. Ok, il avait fait une erreur il y 'a plusieurs mois, ce qui les avait poussé à divorcer une première fois mais là, elle semblait lui avoir pardonner et il était temps – selon lui – de reprendre les choses là ou ils les avaient laissé avant ce petit écart de conduite. Il avait acheté une autre bague, beaucoup plus jolie que la première et cette fois ci, il lui avait fait une vrai demande, celle dont Kayla avait toujours rêvé. Il était sûr de lui, se voyait déjà entrain de l'embrasser et de lui dire qu'il était prêt à lui offrir le mariage dont elle lui avait plusieurs fois parler, celui qu'il avait pourtant longtemps refuser. Et puis elle lui avait dit non.. Il n'avait pas compris, avait eu l'impression de vivre un vrai cauchemars.. Ensuite, comme il se connaissait assez bien et comme il savait de quoi il était capable quand il était énervé, il avait préférer partir. Il avait pris sa moto, avait foncé à toute vitesse sans vraiment savoir ou aller. Il se souvenait de lumière qui l'avait éblouie, d'un son de klaxon et d'une voiture qu'il avait essayer d'éviter mais qu'il avait tout de même percuter. Projeter à plusieurs mètres, il avait sans doute perdu connaissance même si il pensait avoir entendu les sirène de pompiers ou de policier. Charly avait ensuite ouvert les yeux, assez difficilement, à cause d'une lumière aveuglante. Ses membres lui faisaient atrocement mal ; sa tête, ses bras, ses jambes, … il n'y avait pas un seul endroit de son être qui ne le faisait pas souffrir. Une grimace c'était rapidement dessiné sur son visage. Une fois de plus il avait du mal à comprendre ce qu'il se passait et ce n'est que lorsqu'il ouvrit les yeux en grand pour regarder autour de lui qu'il comprit qu'il était sur un lit d'hôpital et que tout ça, ce n'était pas un mauvais cauchemars. Il tenta de bouger, de se redresser mais une vive douleur au niveau de son bassin l'obligea à se rallonger rapidement. Il se mit à gémir alarmant les infirmières qui arrivèrent d'un pas pressé vers lui. Elles essayèrent tant bien que mal de le calmer un peu, lui qui se débattait pour retirer ses trucs qu'il avait dans le bras, ses fils qui le reliaient à une machine. Le bip incessant qui en provenait le terrorisait, comme toujours lorsqu'il se retrouvait à l'hôpital ; avec l'âge il avait toujours penser que cette peur disparaitre mais apparemment ses mauvaise souvenirs d'enfance finissaient toujours par refaire surface dans son esprit, peut importe la situation. Il bougeait dans tous les sens, se débattait et pourtant chaque mouvement lui donnait l'impression que quelque chose se brisait dans son corps. Charly finit par se calmer – peut être à cause de se produit qu'on venait de lui injecter – et doucement il referma ses yeux. Il espérait encore que tout ça n'était qu'un mauvais rêve mais les brûlures dans chacun de ses membres le ramenait à la réalité. La jeune infirmière qui s'occupait de lui – ou plutôt qui s'agitait autour de lui – lui avait dit que ça faisait deux jours qu'il était dans le coma. Dans le coma, carrément ? Il fallait croire que le choc avait été plus violent que ce que le jeune avait pensé, ou du moins que ce dont il se souvenait. Ensuite, c'est un médecin qui fait son entrée. Rien que sa tenue blanche, ses stylo et ses papiers à la main donnait des frisson à Charly. Combien de fois il avait déjà vécut ça en étant plus petit, quand c'était son père qui en le frappant trop fort le blesser au point de l'envoyer à l'hôpital.. A vrai dire, il n'avait jamais compté, de toute manière il aurait finit par s'y prendre, c'était certain. Mais la différence aujourd'hui c'était sans doute cette liste assez impressionnante de toutes ces blessures, multiple fracture, traumatise crânien, opération en urgence.. Il comprenait maintenant d'où venait toutes ces douleurs et surtout, il comprenait qu'il avait été tout près d'y passer ; une fois de plus. Mais cette fois ci, il ne l'avait pas voulu. Tout ce que le médecin lui disait de bousculait dans sa tête. Il le sentait, il était dans un piteux état et toutes ses informations, c'était trop pour lui, du moins pour le moment. Tout ce qu'il voulait, c'était que le médecin et l'infirmière partent, qu'ils le laisse souffrir seul dans cette chambre blanche et froide ; en fait, il n'écoutait même plus tout ce qu'on était entrain de lui dire.. jusqu'à ce que le médecin lui dise : « Je suis désolé.. Mais je pense que vous ne pourrez plus jouer au baseball. » Charly ouvrit les yeux qu'il avait fermé quelques secondes. Quoi ? Lui ne pourrait plus jamais jouer au baseball ? Non, ce n'était pas possible, il ne pouvait et ne voulait pas le croire. Sa carrière ne pouvait pas se terminer comme ça à cause d'un fichu accident ! Pourtant il n'ajouta rien et soupira doucement, ce qui entraina une nouvelle douleur au niveau de ses côtes. Le médecin et l'infirmière partirent enfin, le laissant seule avec sa douleur et son désarroi. Quelques minutes ou plusieurs heures ? Il ne savait pas vraiment. Sa notion du temps semblait quelque peu chamboulé par tout ça. Mais il ferma les yeux et lorsqu'il les ouvrit, la porte était entretaillé et Kayla se précipita dans la salle. Égoïstement, depuis qu'il s'était réveillé de ce coma il n'avait pas vraiment pensé à elle mais juste à lui, à cette douleur et à ce qu'il allait devenir. Cela dit, il était heureux qu'elle soit là, à ses côtés. « Charly, ce que j’ai eu peur… » Il la regarda avant l'envie de la prendre dans ses bras, de la serre contre lui et de l'embrasser mais la douleur et l'état de son corps l'en empêchait. « Je suis vraiment désolé Kayla.. » Il était désolé d'avoir eu cet accident, de lui avoir faire peur et il s'en voulait aussi de ne pas avoir penser à elle avant qu'elle n'entre dans cette salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 118
INSCRIPTION : 19/01/2012


MessageSujet: Re: This is where the heart lies, this is from above love is this   Lun 23 Juil - 12:58


Kayla & Charly ➹ It’s in the eyes of the children As they leave for the very first time And it’s in the heart of the soldier As he takes a bullet on the front line It’s in the face of a mother As she takes the force of a blow And it's in the hands of the father yeah As he works his fingers to the bone yeah I’m standing under a white flag oh Can you see me oh, can you see me oh I’m standing for everything we have oh Can you hear me oh, can you hear me This is why we do it this is worth the pain This is why we bow down and get back up again This is where the heart lies, this is from above Love is this, this is love


Kayla ne savait pas si elle devait être la femme la plus heureuse ou la plus triste. Elle était heureuse, oui heureuse de voir Charly les yeux ouvert, heureuse que ce cauchemard qui durait maintenant plus de 48 heures était enfin terminé, savoir si oui ou non elle allait perdre son petit ami, le père de son fils. Cela avait été insuportable, ce n’était pas étonnant qu’hier soir, elle s’était endormie comme une pierre. Cela faisait un moment qu’elle ne dormait pas et était scotché a son siège dans la salle d’attente quand ce n’était pas a la chaise de la chambre de Charly. Elle n’attendait qu’une chose, qu’il ouvre les yeux et lui sourit et la il était là, reveillé et la regardant…Cependant ce qui faisait que son bonheur était loin d’être total c’était tout ce qu’il y avait autour de lui : les machines, le fait qu’il soit bandé et platré a certains endroit de son corps montrant que le jeune homme souffrait. Voir Charly souffrir aussi bien physiquement que moralement (et elle se doutait qu’en lui tout n’allait pas non plus) lui faisait mal. Quelle femme ne serrait pas accablé en voyant l’homme qu’elle aime dans un si piteuse état ? Pourtant Kayla se devait pour lui de ne pas lui montrer qu’elle se rendait compte de tout ça, elle ne devait pas lui montrer a quel point ça la touchait : il souffrait suffisament comme ça. Kayla le regarda, elle ne savait pas vraiment quoi dire ou quoi faire « ça va ? » non elle savait que ça n’allait pas, la question était completement stupide, elle voyait qu’il était lourdement bléssé et un « ça va ? » n’allait surement que l’énervé. Elle prit la chaise qui se trouvait prêt de la fenetre dans la chambre et la tira pour la mettre prêt du lit de Charly, elle s’asseya et reprit la main du jeune homme qu’elle porta a ses lèvres. C’était visiblement le seul endroit qu’elle pouvait embrassé sans qu’il ne souffre, enfin elle ne savait pas exactement ce qu’il avait mais elle avait une peur folle de lui faire mal, ne serrait-ce qu’un picotement désagréable. Elle le regarda de longues seconde sans rien dire, juste a le regarder, essayant de lui sourire de manière rassurante, elle ne savait pas quoi dire mais elle voulait qu’il sache qu’il pouvait compter sur elle et qu’elle serrait son principal soutien, qu’elle ferrait tout pour lui et qu’elle ne l’abandonnera pas. « Je suis vraiment désolé Kayla.. » elle soupira et se pencha pour l’embrasser très doucement et lègèrement sur le front avant de se rasseoir. « je peux pas te cacher que je me sens veritablement coupable… » Elle ressentait a vrai dire une forte culpabilité a cause de deux choses. La première : elle se disait que si elle avait accepter cette demande en mariage de Charly, elle ne serrait pas là sur cette chaise et lui dans ce lit d’hopital, entouré de machine. Ils serraient tout les deux dans leur lit, fiancés et des projets pleins la tête, Charly serrait en excellente santé et Kayla tout simplement heureuse, ils discuteraient certainement de l’organisation de leur mariage, de comment ils allaient annoncer la bonne nouvelle a Junior (qui n’attendait que ça), a leurs parents…bref, ils serraient tout simplement sur un petit nuage…mais elle avait refuser et Charly et son temperament ne l’avait pas supporter. La deuxième raison c’était qu’elle était pleine de regret. Hier soir, lorsequ’elle avait Junior contre elle, endormit…Elle s’était mise a y reflechir, aux raisons qui la poussait a avoir dit non, la peur de perdre Charly étant en plus presente, elle s’était sentie stupide, elle avait voulu attendre, oui attendre, alors que ça faisait maintenant six ans qu’ils étaient ensemble, elle le connaissait par cœur et vice versa…Oui il l’avait trompé, elle avait souffert comme jamais mais elle lui avait pardonner non ? Pourquoi ne pas pardonner jusqu’au bout ? Kayla n’avait maintenant qu’une envie c’était porter a l’annuaire, cette bague qu’il lui avait proposé il y a quelques jours, qu’elle avait ramassé après qu’il l’ai balancé et soit partit en trombe et qu’elle avait regarder de long moment dans la salle d’attente, se demandant ce qu’elle avait bien pu lui reprocher. Kayla entremela ses doigts a ceux de Charly « je suis désolée…pour ce que j’ai dit et fait…» elle soupira et passa doucement sa main sur la joue de Charly « mais…je veux que tu sache que je suis là…je sais pas la gravité de ton etat mais quoiqu’il en soit je suis là…je t’abandonnerai pas Charly… » elle essaye de lui sourire doucement mais une certaine tristesse s’émanait tout de même d’elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 82
INSCRIPTION : 16/01/2012


MessageSujet: Re: This is where the heart lies, this is from above love is this   Jeu 26 Juil - 15:33

Charly se sentait coupable forcément. C'était uniquement de sa faute à lui si il était dans ce lit et dans un état si pitoyable. Mais sur le coup, il avait été tellement énervé qu'il n'avait pas chercher à comprendre, il n'avait pas réfléchie et enfourchant sa moto il était partie comme une furie, sans même vraiment savoir ou aller. Il aurait du être plus vigilent, faire plus attention.. Mais c'était bien connu que ce genre de comportement n'était pas son genre. Cela dit, jamais le jeune homme n'aurait penser que ça se terminerait ainsi, à cause d'une simple demande en mariage. Bon, ce n'était pas rien non plus, un mariage ce n'était pas à prendre à la légère ; mais peut être qu'il aurait du essayer de se calmer pour parler avec elle et comprendre son refus. Là finalement il n'était pas plus avancé ; cloué dans ce lit sans doute pour un long moment encore, il souffrait comme jamais, il n'avait aucune réponses à ses nombreuses questions et en plus de cela, il voyait bien que Kayla avait du mal à supporter la situation. Le brun la connaissait parfaitement et il imaginait assez bien comment c'était passé ces dernières heures.. ou même ses derniers jours, vu qu'il était apparemment resté dans le coma pendant deux jours entiers. Son visage était marqué par la fatigue, la peine et la peur et tout ça, c'était uniquement de sa faute à lui. D'ailleurs, il ferma un instant les yeux, comme si il espérait qu'en les ouvrant, il retrouverait une autre Kayla, plus souriante, plus joyeuse. Mais non, lorsqu'il reposa son regard sur elle, elle était toujours la même, malgré les efforts notables qu'elle faisait. « Je peux pas te cacher que je me sens veritablement coupable… » Il soupira doucement, ce qui déclencha une douleur dans sa poitrine et une grimace apparut sur son visage. Il avait presque l'impression que le moindre mouvement, même un battement de cil lui faisait un mal de chien. « T'as pas à te sentir coupable.. C'est moi et ce chauffeur.. » Charly sentait ses doigts engourdis, il avait l'impression que sa mâchoire était elle bloqué ou endormie, sans doute à cause d'un médicament qu'on lui avait donner ou d'un truc comme ça. Il ne se voyait pas, mais il sentait les brûlures, les douleurs, les picotements désagréable et sur sa jambe, son bras et ses mains, il sentait des plâtres et des bandages... Sans doute avait il l'air bien ridicule. « Je suis désolée…pour ce que j’ai dit et fait…» Une fois de plus il ferma les yeux mais cette fois ci pour profiter un peu de la douceur que lui procurait la caresse de Kayla, une sensation agréable qui se démarquait au milieu de tout ce qu'il ressentait dans le reste de son corps. « Mais…je veux que tu sache que je suis là…je sais pas la gravité de ton etat mais quoiqu’il en soit je suis là…je t’abandonnerai pas Charly… » Entendre cela le soulageait, bien évidemment. Lorsqu'il avait quitter la maison en claquant la porte il avait imaginé qu'une fois de plus s'en était finit de leur histoire soit parce que lui, lui en voudrait trop d'avoir refuser, soit parce qu'elle ne voudrait jamais lui pardonner de l'avoir demander en mariage ainsi, alors que pendant tant d'année il avait catégoriquement refuser. Mais dans l'état actuelle des choses, il était clair qu'il avait besoin d'elle bien plus que de n'importe qui d'autre. L'avoir à ses côtés allait être indispensable au jeune homme pour réussir à surmonter son état et tout ce que ses blessures impliqueraient par la suite. Il attrapa la main de Kayla, gémissant légèrement à cause de la douleur qu'il ressentit alors à l'épaule, puis il la porta à sa bouche pour déposer un baiser sur sa peau. Il garda sa main contre son visage un instant, en restant silencieux. Il était épuisé malgré ces deux jours de ''sommeil'' et chaque mouvement lui demandait une énergie folle. Malgré tout, il la regarda et essaya de lui sourire. « Merci.. » Lâcha t-il finalement avant de retourner de nouveau dans le silence. Charly avait beaucoup de chose à lui dire mais pour le moment, sa force ne lui permettait pas d'aborder tout les sujets qu'il voulait. Il préféra donc la mettre au courant, lui dire le peu de chose qu'il avait compris ; elle s'inquiétait sûrement plus pour son état que pour cette demande en mariage. « Le médecin m'a fait tout un discours sur ce que j'ai.. Mais je me souviens pas.. Il a parler de fractures, d'opération, de truc dans ma jambe.. je sais pas. Il faudra que tu lui demande.. » dit il doucement, et faiblement. En vérité, il n'avait écouter que quelques morceau du discours du médecin et n'en n'avait pas retenue beaucoup. Le seul truc qui l'avait vraiment marqué c'était la phrases à propos du baseball ; mais pour le moment il ne préférait pas en parler, comme si il espérait encore que le médecin se soit tromper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 118
INSCRIPTION : 19/01/2012


MessageSujet: Re: This is where the heart lies, this is from above love is this   Mer 1 Aoû - 8:40


Kayla & Charly ➹ It’s in the eyes of the children As they leave for the very first time And it’s in the heart of the soldier As he takes a bullet on the front line It’s in the face of a mother As she takes the force of a blow And it's in the hands of the father yeah As he works his fingers to the bone yeah I’m standing under a white flag oh Can you see me oh, can you see me oh I’m standing for everything we have oh Can you hear me oh, can you hear me This is why we do it this is worth the pain This is why we bow down and get back up again This is where the heart lies, this is from above Love is this, this is love


Kayla regardait Charly, comment était-ce possible qu’il soit dans cet état ? Kayla savait que Charly avait déjà frequenter des hopitaux, mais en six ans de relations, c’était la première fois qu’elle le voyait sur ces fameux lits, dernier endroit ou on voudrait voir la personne aimée. Charly, quand il se faisait mal, ou qu’elle apprenait qu’il avait fait un sejour a l’hopital, s’en remettait très vite, même quand il était malade (les fois se comptait sur les doigts d’une main) c’était elle qui devait le maintenir au lit car il était tout simplement survolté, il ne tenait pas en place, c’était peut être pour ça d’ailleurs qu’il était sportif professionnel, parce qu’il ne pouvait pas se contenter de rester assis sur une chaise toute la journée. Charly se levait tôt et se couchait tard c’était comme ça qu’il fonctionnait, elle l’entendait le matin se lever a l’aube et le sentait l’embrasser sur le front avant de partir pour ses premiers entrainements et le soir, c’était elle qui s’endormait dans ses bras. Alors le voir ici dans ce lit, immobile, sans lui-même dire « bon on y va ? j’en ai marre la », c’était crève cœur pour Kayla. Elle voulait le voir essayer de se lever mais même ça il n’en avait pas la force. Elle se rendait compte qu’il souffrait, et ça la faisait souffrir elle aussi. Peut être pas physiquement mais dans tout les autres sens du terme. Puis il y avait ce sentiment amer , celui qu’elle ressentait depuis quelques jours : Elle ne pouvait rien faire, oui elle se sentait impuissante et inutile. Elle voulait aider Charly, de n’importe quel façon, mais elle avait besoin de l’aider…bien sur ce n’était pas comme un rhume et elle n’avait pas a lui apporter de la soupe au lit, là c’étaient plutôt les infirmières qui s’activaient autour de lui. D’ailleurs, Kayla se doutait qu’une ou deux n’allait pas trop tarder. « T'as pas à te sentir coupable.. C'est moi et ce chauffeur.. » Elle baissa doucement les yeux sans repondre, oui mais si elle avait agit en conséquences, la route de Charly et celle de ce chauffeur ne se serrait jamais croisé. Charly serraient chez eux avec elle et pas dans ce lit d’hopital. Il serrait en pleine forme et pas casser de partout, cette idée ne cessait de revenir a l’esprit de Kayla : et si ? et si elle avait tout simplement accepter ? Ce n’était pas dur de dire « oui » puis elle avait envie de se marier, tout le monde était au courant et savait que c’était même un de ses rêves les plus cher. Qu-est-ce qui n’allait donc pas avec elle ? « Le médecin m'a fait tout un discours sur ce que j'ai.. Mais je me souviens pas.. Il a parler de fractures, d'opération, de truc dans ma jambe.. je sais pas. Il faudra que tu lui demande.. » Kayla renifla ce qui pourrait être un debut de sanglot qu’elle s’interdisait de lacher, il n’avait pas besoin de ça. Bien sur savoir qu’il y avait « une liste » de ce qu’il avait ne lui plaisait pas mais ce n’était pas le moment de se demonter devant lui, elle devait le rassurer et pas l’accabler, elle hocha lègèrement la tête essayant de lui sourire, toujours de manière rassurante « oui je lui demanderait en partant…puis avec un peu de chance il me dira a peut prêt quand tu pourra rentrer et tout ça … ». Oui elle n’avait qu’une envie, qu’il rentre, qu’il soient chez eux, pour qu’il soit entouré de ceux qu’il aime mais aussi egoistement pour l’avoir avec elle. Kayla posa ses bras sur le lit puis mit sa tête sur ceux-ci, regardant longuement Charly. Elle resta silencieuses de longues minutes, elle ne savait même pas combien de temps avait pu passer a la fin, 10 mn ? 20 ? 30 ? Elle appreciait juste le fait d’être avec Charly, chose qu’elle n’avait pas pu avoir pendant deux long jours. Oui quand chacun étaient en deplacement ils avaient passé plus de temps éloigné l’un de l’autre mais là c’était autre chose…Il avait faillit y passer, et être avec lui était la seule qu’elle voulait « ta demande tiens toujours … ? » C’est vrai que sur le coup, c’était un peu sortit de nulle part et au fond, Kayla aurait esperer pouvoir poser ce genre de question plus tard, faire ce genre de scène chez eux…Tout les deux sur le canapé, autour d’un verre, Junior au lit et avec une ambiance romantique. La ils étaient dans cet hopital, endroit que Charly n’aimait pas au depart et a vrai dire que peu de gens aimaient vu ce qu’ils signifiaient dans le langage courant. Ou elle aurait pu attendre qu’il l’invite au restaurent, enfin tout scenario étaient possible, mais il fallait qu’ils attendent…Sauf que Kayla et Charly avaient assez attendu, et au vu des evenements , Kayla se demandait a quoi cela pouvait bien servir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: This is where the heart lies, this is from above love is this   

Revenir en haut Aller en bas
 

This is where the heart lies, this is from above love is this

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
III. LIVE WITH ME
 :: MONROE HILLS :: Capital Helth Mercer
-