AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


N'oubliez pas de passer de temps en temps sur la chatbox pour faire connaissance avec les autres membres. Bonne ambiance assurée !
Pour aider le forum, n'hésitez pas à en faire la pub ou à poster un petit message ici
Bienvenue sur Let's Get Ugly I love you

Partagez | 
 

 DANCING WITH A GUN.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

MESSAGES : 19
INSCRIPTION : 19/07/2012


MessageSujet: DANCING WITH A GUN.   Jeu 19 Juil - 9:32

On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. On se persuade qu’il vaut mieux ne pas rêver du tout. Les plus solides d’entre nous, les déterminés s’accrochent à leurs rêves. Il arrive aussi qu’on se retrouve en face d’un rêve tout neuf qu’on avait jamais envisagé. Un jour on se réveille, et contre toute attente, l’espoir renaît, et avec un peu de chance on se rend compte, en affrontant les événements, en affrontant la vie, que le véritable rêve, c’est d’être encore capable de rêver.


CREDIT : TUMBLR

Scarlett "Scar" Weathley.

NOM. Weathley, hérité de son père simplement. PRÉNOM(S). La jeune femme se prénomme Scarlett mais d'aussi loin qu'elle puisse s'en souvenir, on l'a toujours appelé Scar alors appelez donc là Scar c'est une valeur sûre. AGE. Elle a vingt-deux ans maintenant, on pourrait lui en prêter plus, c'est vrai mais elle n'a que vingt-deux ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE. Scar est née un 25 juin à Monroe. ORIGINE(S). Les seules origines qu'elle est sûre d'avoir, ce sont des origines cherokees lointaines, sa grand-mère lui racontait souvent des légendes venant de ses ancêtres, des légendes que l'on se transmet de générations en générations. MÉTIER/ÉTUDE. Elle est étudiante en littérature (3ème année) et strip-teaseuse le soir pour payer l'université et la maison de repos de sa grand-mère. ORIENTATION SEXUELLE. La demoiselle est hétérosexuelle et n'a jamais été attirée par les femmes de quelque manière que ce soit. SITUATION. Scar est célibataire, elle n'a d'ailleurs jamais été en couple, elle n'a jamais connu que des coups d'un soir, rien d'officiel. GROUPE. the seven year itch. AVATAR. Phoebe Tonkin.


CREDIT : CYCY-CYCY

impulsive, blagueuse, bagarreuse, brillante, intelligente, drôle, fidèle, romantique, mystérieuse, bordélique, râleuse, jalouse en amour, rancunière, d'une générosité sans pareil, gentille, attachante, ambitieuse, déterminée, obstinée, perfectionniste, pessimiste, persévérante, têtue, impatiente, sarcastique, attentionnée, blessée.
→ Scar est une femme très brillante, elle est très intelligente mais n'a jamais eu beaucoup de chances dans sa vie. Aujourd'hui, elle essaye de s'en sortir tant bien que mal tout en essayant de suivre ses cours pour finalement être diplômée. Son rêve serait de devenir éditrice. → Elle ne pose pas de questions quand ça ne la concerne pas. → Elle n'a jamais été réellement amoureuse... En fait, elle n'a jamais vraiment eu le temps pour ça même si elle rêve de vivre le bonheur à deux. → Scar lit beaucoup, elle ne fait que ça quand elle a du temps libre, elle n'en a d'ailleurs pas beaucoup mais la littérature est sa passion, elle essaye tant bien que mal de vivre de sa passion. → Elle aimait les histoires que sa grand-mère lui racontait quand elle était petite. → D'ailleurs, ses parents sont morts quand alors qu'elle n'était qu'un nouveau-né, elle ne les a jamais connu et a été élevée par sa grand-mère. → Scar est asthmatique. → Elle vit dans sa voiture depuis que sa grand-mère séjourne dans une maison de repos à cause de son Alzheimer. → Elle n'aime pas le café. → A l'école, elle a toujours été très brillante, des A, que des A. Elle a beaucoup étudié et elle parle plusieurs langues, l'anglais, bien sûr, le français, l'italien, le grec et le russe (ce qui ne lui sert pas des masses). → Elle avait des rêves plein la tête, jusqu'à ce que sa grand-mère tombe malade. → Scar fume depuis deux ans. → Elle n'a plus le temps de rien en ce moment, elle avait plein d'occupations avant, maintenant, plus rien ne va. → Elle sait cuisiner, très bien même. → Scar a appris le piano avec sa grand-mère quand elle était petite, en effet, sa grand-mère était pianiste, elle n'aurait pas pu passer à côté. Elle est assez douée mais n'a pas le temps pour ça. → Scar est allergique aux aubergines, aux acariens et au soja. → Elle a toujours une photo de ses parents dans la poche intérieure de sa veste, qu'elle porte d'ailleurs tout le temps. → Scar n'a pas le temps pour la mode. → Justement, elle aimerait avoir du temps. Elle est jeune et n'a plus le temps pour rien... → Scar est assez déterminée, elle est obstinée et têtue, quand elle veut quelque chose, elle fait des pieds et des mains pour l'avoir, de plus, quand elle n'est pas d'accord avec quelqu'un, mieux vaut pas être ce quelqu'un, elle est très cultivée et a toujours un argument en sa faveur. → Elle peut paraître dure mais il faut la connaitre. → Elle est très bonne au poker. → Elle aimerait avoir des enfants, beaucoup, du moins si sa situation le lui permet. → C'est une femme qui aime le romantisme, elle aime qu'on la prenne dans ses bras, elle aime l'amour, elle veut aimer et être aimée. → Scar ne répond que très peu au téléphone, il est toujours sur silencieux et elle le range tout le temps dans son sac en l'oubliant pour la journée et bien sûr, vous pouvez la contacter uniquement sur son téléphone... → Elle fait comme si elle n'avait peur de rien mais... Elle a peur, elle a peur de ne pas survivre... → Scar a toujours été très indépendante pour décharger un peu sa grand-mère. → Elle n'a pas pleuré depuis une éternité. → Vu qu'elle vit dans sa voiture, elle n'a pas beaucoup d'effets personnels, beaucoup de choses sont stockés dans la chambre de la maison de repos de sa grand-mère. → Sa grand-mère était très attachée à la religion, Scar a fréquentée l'église régulièrement quand elle était petite mais elle n'a plus le temps. → Ce qu'il faut retenir c'est qu'elle était brillante, exemplaire même mais la maladie de sa grand-mère a changé sa vie.
⊹ why don't you be the writer and decide the words I say ?

PSEUDO/PRÉNOM. crazy pamplemousse/Marie. AGE. 19 ans. PAYS. France. COMMENT T'ES ARRIVE LA ? Bazzart. FRÉQUENCE DE CONNEXION. Tout le temps presque, en période de cours moins mais je viens tous les jours quand même. Laughing DOUBLE COMPTE. nop. UN TRUC A DIRE SUR LE FORUM ? . UNE DÉDICACE A FAIRE ? .


Dernière édition par Scar Weathley le Jeu 19 Juil - 10:55, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 19
INSCRIPTION : 19/07/2012


MessageSujet: Re: DANCING WITH A GUN.   Jeu 19 Juil - 9:32

⊹ you look at me it's like you hit me with lightning

What am I gonna do tonight. When I'm one step closer to the other side. It's easy to pretend, tryin' hard not to fade away, but the world's got me feeling out of place. How will all this end ? It's so hard to say... - kris allen.
Diagnostic : Alzheimer. C'était tombé comme ça, sans que l'on s'y attende, elle était là mais... Elle ne l'était plus vraiment. Cette femme avait été là tout au long de ma vie, elle avait été mes parents de substitution, une grand-mère mais aussi une mère et un père. Elle avait été là dans les moments les plus durs. Il n'y avait plus qu'elle et... Elle n'était plus vraiment là. Du moins, elle ne savait plus qui j'étais. Elle avait oublié plusieurs années de sa vie, les années qu'elle avait passé avec moi... Je pouvais m'y faire, je pouvais être là pour elle sans qu'elle ne puisse mettre un nom sur mon visage mais... Ça allait plus loin que ça, elle voyait en moi sa défunte fille, ma mère. Cette femme que je n'avais pas connue. Du temps de sa lucidité, ma grand-mère n'avait cessé de me rappeler à quel point je ressemblais à ma mère, mes traits, ma gestuelle, en revanche, j'avais hérité de l'affreux caractère de mon père. Aujourd'hui, je n'étais plus qu'elle, sa fille. C'était douloureux, c'était me rappeler tous les jours à quel point j'étais seule, orpheline d'une certaine manière. Je n'avais pas le droit de l'abandonner, elle était là pour moi depuis la mort de mes parents, elle avait plus besoin de moi que jamais même si je ne représentais plus rien dans sa tête. Je n'arrivais toujours pas à y croire. Elle m'avait oublié, elle ne savait plus que sa fille était morte, elle me rappelait tout le temps à quel point ma vie était misérable, combien j'avais perdu, mes parents, mon existence pour ma grand-mère, je n'avais finalement plus rien, il n'y avait plus que moi... Depuis des semaines, elle se tenait devant moi, sans même savoir que je faisais tout pour qu'elle reste dans cette confortable maison de repos, qu'elle avait perdu sa fille il y a bien longtemps, qu'elle avait toujours été fière de la femme que je devenais, elle n'était plus là pour me rappeler ce qui était important, pour me rappeler que j'étais spéciale et que j'avais le droit d'avoir des rêves. Elle se tenait toujours là, devant moi et me prenait pour elle, me posait des questions sur mon père, des questions auxquelles je ne pouvais répondre car je ne connaissais que très peu de choses sur mes parents... Ma grand-mère me manquait... Il y avait des moments, des moments où elle m'appelait par mon prénom, des moments où je me disais que tout allait aller mieux puis... Non, encore de faux espoirs. Il fallait que je me fasse une raison : la grand-mère telle que je la connaissais n'était plus là. Maintenant, ce n'était plus qu'une vieille dame à la mémoire défaillante. Elle restait ma grand-mère bien sûr mais... Elle n'était plus elle...

Is it really true ? Could you save yourself for someone who, could love you for you. So many times we just give it away to someone who, to someone who.... - sense field.
Depuis qu'elle n'était plus là, la vie était devenue plus difficile. Les heures de visites à la maison de repos étaient limitées et j'avais dû vendre la maison de ma grand-mère pour payer les premières factures de ma grand-mère. Je n'avais plus de maison, plus de famille, il avait fallu que je trouve du travail mais... Je ne pouvais me résoudre à arrêter mes études. Ça avait toujours été très important pour moi comme pour ma grand-mère. Elle avait sacrifié tellement pour que je puisse entrer à l'université, ça n'aurait pas été juste d'abandonner si près du but. Il me fallu donc travailler de nuit... Peu de travail s'offrit à moi, il fallu faire des sacrifices. J'ai eu longuement honte de ce que je faisais mais j'étais jeune, je respirais la santé, j'avais le corps qu'il fallait pour le métier et bien sûr, pas d'autres solutions en stock. Comme je l'ai dis, ça n'a pas été facile d'assumer au début, peu des personnes qui me connaisse savent même ce que je fais une fois les heures de visites à la maison de repos terminées. Je ne veux pas qu'on me regarde comme ces strip-teaseuses qui ont raté leur vie. Je n'avais pas le choix, il fallait que ma grand-mère puisse avoir les soins qu'elle méritait et n'être qu'étudiante n'était pas rentable... Je ne suis pas stupide, je sais où sont mes limites et je ne fais rien que je puisse regretter. Ce petit jeu a duré deux ans presque, assez pour que ma nouvelle vie devienne une habitude. Je vivais dans ma voiture, travaillait le jour pour la fac, je faisais mes devoirs dans la chambre de la grand-mère et quand on me disait de partir, je courrais vers la boite où je travaillais exclusivement de nuit. Ma vie me convenait très bien, du moins, j'arrivais à me contenter de ce que j'avais. Puis, il y a eu cet homme... Un gars qui ne pouvait se préoccuper de l'argent puisqu'il en avait assez pour vivre aisément, je pensais qu'il ne voulait de moi uniquement pour mon corps mais je m'étais promis une chose... Il était hors de question que je me prostitue, même si j'avais besoin d'argent, il y avait toujours un moyen... Jamais je n'aurais vendu mon corps à un type mais... Je ne sais pourquoi, il s'acharnait à vouloir m'aider tandis que je m'acharnais à le repousser. Il me convaincu finalement et m'offrit une nouvelle vie, un toit, de l'argent, j'ai quitté mon travail bien sûr, je n'avais plus de raison de le faire puisqu'il payait tout mes frais. Je ne savais pourquoi il se donnait autant de mal pour moi, surtout que je n'avais rien à lui offrir en retour. Il était comme moi dans un sens, un peu bourru, charmant mais mystérieux, on pouvait facilement s'attacher à lui quand on le connaissait. Ma vie recommençait à prendre un tournant qui me plaisait, je dépendais de cet homme certes mais il ne me demandait rien, c'était bizarre, trop louche pour être vrai. Puis, je compris... Il y eut cette nuit, une fabuleuse nuit. Je ne sais pourquoi je me suis laissée aller dans ses bras, je me sentais aimée, je me sentais à ma place pourtant, le matin venu, tout ce à quoi je pouvais penser, c'était ce à quoi j'avais toujours pensé, la seule chose qu'il avait toujours voulu, c'était me mettre dans son lit. Je lui avais fais pitié mais il fallait bien tirer profit de ma présence... J'avais aimé ça, plus qu'il ne l'aurait fallu sans doute. Je le pensais mon ami mais il ne l'était pas... Je suis partie, le laissant là, dans son lit, seul et ma vie repris son cours. J'avais vécu un entracte sympa, il était temps de retourner à la réalité. La vie n'était pas comme ça, on ne pouvait tomber sur un inconnu qui prenait à cœur votre situation contre votre simple présence, ma vie n'était pas un conte de fées, elle ne l'avait jamais été et il fallait que je me réveille.

One more kiss could be the best thing, but one more lie could be the worst and all these thoughts are never resting and you're not something I deserve. In my head there's only you now. This world falls on me. In this world there's real and make believe and this seems real to me... - 3 doors down.
« Liz ma chérie, viens par ici. » Mon cœur se serra, c'était toujours la même chanson mais... Je ne pouvais m'y faire, le fait que ma grand-mère me prenne pour ma défunte mère avait quelque chose de cruel. Je m'approchais d'elle, lentement. J'avais simplement envie de pleurer. Je déposais un baiser sur sa joue avant de m'asseoir à ses côtés. Je la regardais, longuement, avant de me lever à nouveau. « Je... je suis désolée grand-mère, je dois partir. » Puis je partais, sans même regarder derrière moi. Je n'avais pas le droit de me comporter ainsi, je n'en avais aucun droit mais... A ce moment là, plus rien ne comptait, je m'en fichais. Ma vie était trop misérable ces jours-ci. Les choses étaient devenues trop compliquées. J'avais eu de la chance, plus ou moins beaucoup de chance depuis ma naissance. Le fait est que les choses avaient empirées, je n'en pouvais plus... J'entrais dans ma voiture, claquais la porte et conduisit jusqu'au cimetière. Je n'avais jamais mis les pieds ici. Jamais... Pourtant, j'avais toujours su que mes parents s'y trouvaient, mais je n'étais jamais venu. Il était temps... J'avançais dans les allées, à la recherche de mes parents. Je ne savais où il se trouvait. J'analysais toutes les tombes sur mon passage, les unes après les autres. Enfin, je les trouvais, Elizabeth et Thomas Weathley. « Salut. » Annonça t-elle. Parler à une pierre. Voilà où elle en était, elle parlait à une pierre tombale, celle de ses parents, des personnes qu'elle n'avait jamais connu. « Maman, papa. » Ces mots étaient étranges dans ma bouche. Ce n'était pas naturel. Ce n'était pas des mots que j'avais l'habitude de sortir et ça s'entendait. Je m'installais devant la tombe, en tailleur, les larmes commencèrent à couler le long de mes joues. « Je... Je ne sais même pas pourquoi je suis là... » Commençais-je sans vraiment savoir ce que je faisais. « Grand-mère me manque... J'ai peur vous savez... J'ai peur de ne pas être à la hauteur. » C'était comme ça depuis que ma grand-mère était entré dans cette maison de repos. Je n'avais pas le droit d'être aussi égoïste avec elle... « Je ne peux pas être là, comme ça, pour elle, faire comme si de rien était. J'ai trop peur de faire une gaffe, de dire quelque chose qui n'irait pas... Je ne peux pas faire ce genre de choses avec elle. Elle me manque trop... Elle me prend pour toi maman. Elle ne sait pas qui je suis... Elle a été là tous les jours de ma vie quand vous êtes partis... Elle est ma seule famille. » Je sanglotais maintenant en face de cette pierre blanche et froide. Je n'avais jamais parlé à mes parents. Jamais... Je voulais leur parler, je voulais qu'ils soient là. Ils ne l'étaient pas... « Et puis, il y a lui. Il me manque aussi, vous pouvez ne pas savoir comme il me manque... La vie est cruelle. Toutes les personnes que j'aime s'en vont. Je... Vous. Vous n'avez jamais été là pour toi mais... Je vous aimais par définition, vous étiez censés être les personnes les plus importantes pour moi. Grand-mère... Elle a longtemps été la seule personne à être là, la seule personne qui comptait. Puis, il y a eu lui. Je ne sais pas pourquoi il s'est intéressé à moi. Il est tellement différent de toutes ces personnes qui peuplent la boite où je travaille. Il n'a rien à voir avec toutes ces personnes. Vous seriez encore là, vous seriez surement contre cette histoire. Je... Il est plus vieux que moi, il est riche, il ne sait pas vivre autrement qu'aisément et confortablement, il n'a jamais vécu comme je vis aujourd'hui mais... Il est tellement gentil ! Il a été là pendant des semaines quand grand-mère n'était plus là... Il était là quand elle me manquait. Le truc... C'est qu'il est exactement comme les autres vous voyiez... Il a eu ce qu'il voulait... Et maintenant il me manque parce que... Parce que je suis tombée amoureuse, comme une conne... » J'essayais de retenir mes larmes mais... C'était trop dur. Il fallait que je parle, il n'y avait plus que ça. Il n'y avait plus que cette pierre pour moi... Je n'avais plus d'autres choix, il n'y avait plus que moi et cette pierre.


Dernière édition par Scar Weathley le Ven 20 Juil - 16:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 19
INSCRIPTION : 19/07/2012


MessageSujet: Re: DANCING WITH A GUN.   Jeu 19 Juil - 9:45

Est-ce qu'il serait possible de réserver Phoebe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 118
INSCRIPTION : 19/01/2012


MessageSujet: Re: DANCING WITH A GUN.   Jeu 19 Juil - 11:59

PHOEBE I love you (je la trouve trop choupinette x) )
welcome ! je te reserve Tonkin tout de suite ;)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 124
INSCRIPTION : 05/05/2012


MessageSujet: Re: DANCING WITH A GUN.   Jeu 19 Juil - 12:10

Haaan phoebe *__*
Bienvenue :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forum-canada.com/

avatar

MESSAGES : 434
INSCRIPTION : 03/01/2012


MessageSujet: Re: DANCING WITH A GUN.   Jeu 19 Juil - 16:28

comment j'adore le pseudo
bienvenue sur le forum et bon courage pour la suite de ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 19
INSCRIPTION : 19/07/2012


MessageSujet: Re: DANCING WITH A GUN.   Ven 20 Juil - 16:32

Merci beaucoup pour votre accueil.
C'est vrai, Phoebe est troooooooooooop belle !!
Et merci pour mon pseudo. Je passe toujours une heure à chercher un pseudo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 118
INSCRIPTION : 19/01/2012


MessageSujet: Re: DANCING WITH A GUN.   Ven 20 Juil - 16:37

c'est parfait (même plus que parfait !!)
je te valide

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 19
INSCRIPTION : 19/07/2012


MessageSujet: Re: DANCING WITH A GUN.   Ven 20 Juil - 16:38

Merci beaucoup beaucoup beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: DANCING WITH A GUN.   

Revenir en haut Aller en bas
 

DANCING WITH A GUN.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
II. WE FOUND LOVE
 :: i'm the only one :: bienvenue à monroe !
-