AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


N'oubliez pas de passer de temps en temps sur la chatbox pour faire connaissance avec les autres membres. Bonne ambiance assurée !
Pour aider le forum, n'hésitez pas à en faire la pub ou à poster un petit message ici
Bienvenue sur Let's Get Ugly I love you

Partagez | 
 

 ~ your mind is playing tricks on you my dear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

MESSAGES : 82
INSCRIPTION : 16/01/2012


MessageSujet: ~ your mind is playing tricks on you my dear   Lun 9 Juil - 9:37

je m'invente des jeux qui ne valent rien, je fais peu mais je fais bien


CREDIT : hiddle/TUMBLR

Charly Jem, Symers

NOM. Symers. PRÉNOM(S). Charly Jem. AGE. vingt-trois ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE. quinze juin à West Heaven, Connecticut, USA. ORIGINE(S). italiennes et américaines. MÉTIER/ÉTUDE. joueur de baseball chez les Yankees de New-York. ORIENTATION SEXUELLE. hétéro. SITUATION. comme le dit si bien facebook, c'est compliqué. GROUPE. some like it hot. AVATAR. nick jonas.


CREDIT : williambutler

drôle, blagueur, protecteur, violent, souriant, impulsif, déterminé, jaloux, courageux, têtu, attentionné, vantard, malin, impatient.
il a tendance à acheter toutes les nouvelles technologies qui peuvent sortir, c'est un garçon qui aime être à la page. Il est aussi accro' aux réseaux sociaux mais aussi à son téléphone ◇ il ne peut pas passer une journée sans boire une bouteille entière de ice tea ◇ il a toujours été casse-cou et sportif même quand il est petit. Aujourd'hui le sport c'est son boulot mais en dehors du baseball il lui arrive de faire du basket, du football, du surf ou encore de la natation. Cela dit il passe aussi beaucoup de temps dans les salles de sport ou à courir ◇ quand il était plus jeune, il a longtemps consommé et abusé de la drogue et de l'alcool, aujourd'hui il lutte pour ne pas retomber dedans. Par contre il fume énormément et ne peut s'en passer ◇ il déteste le chocolat sous toutes ses formes mais raffole de la pistache ◇ sans doute à cause de son passé difficile et de son père violent, lui même peut très vite devenir totalement incontrôlable mais il essaye de travailler là-dessus pour le bien de son fils et de Kayla ◇ il cuisine très bien et d'ailleurs il adore ça, surtout lorsqu'il le fait pour Kayla ◇ il a déjà fait trois tentatives de suicides et il y a songé une quatrième fois avant de se ravisé. il n'en parle que très rarement mais les cicatrices sur ses poignets parlent pour lui. Il a aussi de nombreuses marques sur le corps à cause de violente dispute avec son père qui le conduisirent plusieurs fois à l'hôpital ◇ il adore qu'on lui fasse des compliments mais a beaucoup plus de mal à en faire lui même ◇ il est papa d'un petit garçon de quatre ans qui se nomme Charly Junior. Il aime énormément son fils et serrait capable de tout pour lui ◇ son numéro fétiche est le 63 qui est son numéro chez les Yankees ◇ il ne se voyait pas avoir des enfants ou même se marier avant de rencontrer Kayla et pourtant aujourd'hui, il veut l'épouser - de nouveau - et avoir d'autres enfants avec elle ◇ même si son père lui a fait beaucoup de mal, il lui a pardonné et le voit régulièrement ce que beaucoup ne comprennent pas.
⊹ why don't you be the writer and decide the words I say ?

PSEUDO/PRÉNOM. camille/humdrum. AGE. toujours dix huit ans. PAYS. F. . . . E, à toi de deviné ! COMMENT T'ES ARRIVE LA ? c'est une voix qui m'a dit que ce forum était trop bien. FRÉQUENCE DE CONNEXION. euh.. le weekend surtout mais je peux passer aussi tout les autres jours de la semaine parce que j'arriverais toujours à trouvé un peu de temps pour ce petit forum (a). DOUBLE COMPTE. la magnifiquement parfaite léonora I love you. UN TRUC A DIRE SUR LE FORUM ? daletucuerpofeauioeuoeuaioueazjd hééééé macarena ! . UNE DÉDICACE A FAIRE ? va voir sur mon autre fiche sinon parce que j'aime pas me répéter Arrow.


Dernière édition par Charly J. Symers le Ven 13 Juil - 9:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 82
INSCRIPTION : 16/01/2012


MessageSujet: Re: ~ your mind is playing tricks on you my dear   Lun 9 Juil - 9:38

⊹ you look at me it's like you hit me with lightning



i see a home in a quiet place i see myself in a strong embrace and i feel protection from the human race it's not parental but it's a fantasy, not a reality


WEST HEAVEN, CONNECTICUT, 1999.
« C'est encore moi qui vais aller le plus haute, regarde Kayla ! » Le petit brun agrippa la branche de l'arbre qui se trouvait de jardin de la famille Symers et commença à se hisser en hauteur, sous les yeux de son frère ainé, William et de son amie, Kayla. « Fait attention ! » s'écria la petite brune, sans doute effrayé à l'idée que son ami se fasse de nouveau mal. William lui le regardait et puis il soupira. « Si maman te vois entrain de faire ça elle va te tuer Charly. En plus t'es déjà blessé.. » C'est vrai qu'il avait déjà une bande autour du bras ; pour Kayla et les voisins elle cachait les marques d'une nouvelle chute de ce petit casse-cou.. Mais en réalité, lui savait - tout comme William et leur mère - que c'était pour éviter les question trop gênante du genre "mais comment tu t'es fait cette grosse marque mon pauvre ?". Au moins, comme ça on ne voit rien et ne lui demandait rien ; ça lui évitait de raconter n'importe quoi et de faire croire au gens qu'il était incapable de tenir debout. Et puis surtout, ça lui évitait de faire passer son père pour un vrai monstre, ce qu'il était pourtant. Tirant la langue comme à chaque fois qu'il était concentré sur quelque chose, Charly attrapa une autre branche puis une autre et se hissa le plus haut possible dans cet arbre qui jusqu'à présent avait toujours mis un frein aux idées des trois petits démons. William et Charly étaient déjà monté dans tous les arbres.. sauf celui ci. Aujourd'hui le petit brun âgé de dix ans voulait leur montrer de quoi il était capable, il voulait impressionner son frère et Kayla par la même occasion. « Descend de là. » Il n'entendait rien ou plutôt n'y faisait pas attention. C'est vrai qu'il se ferait engueuler par sa mère lorsqu'elle apprendrait cela mais peut importe ; quand il avait une idée dans la tête et il était de toute façon difficile de l'en détacher. Et puis finalement, sa mère ne lui faisait pas si peur que ça. Quand on vivait avec un père comme ceux des frères Symers, une petite dispute ce n'était rien. Au moins elle ne les frappait pas pour un oui ou pour un non, juste parce qu'elle était énervée. Elle ne les avait jamais envoyé à l'hôpital après les avoir fait tomber et surtout, elle n'était pas la cause de toutes ces cicatrices qu'ils avaient sur leur corps, et de tous ses membres qu'ils s'étaient cassé. « TADAAAAAA ! » Cria le petit Charly, levant les bras comme si il venait de remporté la plus grande course du monde. Fier, il regardait William et Kayla quelques mètres plus bas. Il entendit alors une porte claqué, sans doute celle de la maison. Il tourna la tête vers la demeure et manque de tomber. Leur mère apparut alors et comme souvent elle avait une mine bien triste et fatigué. Charly se mordit la lèvre, un peu près sûr qu'il allait se faire disputer mais finalement, elle s'approcha d'eux et après avoir déposer un baiser sur la joue de William elle leva à son tour la tête. « Charly descend de là. Il faut que je te parle à toi et à William.. » « D'accord.. » Le brun entreprit sa descente et à peine quelques minutes plus tard, il était assis sur son lit à côtés de son frère, leur mère faisant les cent pas devant eux, silencieuse. Leur père n'était pas là et Kayla était rentré chez elle, dans la maison qui se trouvait juste à côtés. « Je lui ai dis à Charly de pas monter dans l'arbre mais il a pas voulu m'écouter. » Se défendit William, sans doute persuader qu'elle allait encore les disputer. Charly le regarda et lui donna un coup de coude. « Mais je suis pas tombé ! » « Écoutez les garçons.. j'ai quelque chose à vous dire et ce n'est vraiment pas agréable pour moi.. » Elle soupira, passa sa main sur son visage et vint s'agenouiller devant Charly. Elle attrapa ses mains et le regarda un instant sans rien dire. « Tu pleures maman..? » Elle secoua la tête et tenta de sourire mais des goutes commençaient à glisser le long de ses joues. Charly regarda son frère puis sa mère et il prit cette dernière dans ses bras. « Je suis tellement désolé mon chéri.. Je te promets que j'ai fait tout ce qui était possible et que je vais encore me battre... » le petit brun releva la tête pour la regarde, ne comprenant pas vraiment ce qui était entrain de se passer. « Votre père et mon on a divorcé et.. les juges ont décidé que tu irais vivre avec lui Charly.. » « Quoi ? Mais non mais il peut pas partir ! » « Je suis vraiment désolé.. » Elle éclata en sanglot. William lui attrapa la main de son frère comme pour lui montrer que quoi qu'il arrive, il le garderait près de lui. Charly lui, ne bougea pas, il ne réagis pas. On aurait pu croire en le regardant qu'il n'en n'avait absolument rien à faire mais en réalité, le petit garçon de dix ans, était déjà mort de trouille. Quand il était là avec sa mère et son frère il se sentait en sécurité ; bien sûr son père le maltraitait mais au moins, il était entouré. Si il était seul avec son père, sa vie allait devenir un enfer et ça il en avait bien conscience.

WEST HEAVEN, CONNECTICUT, 2005.
La veille, Charly avait fait son grand retour dans la maison familiale des Symers après plus de six années d'absence et de silence. Oui ça faisait six ans qu'il était partie avec son père et à partir du moment ou il avait quitté cette rue, sa mère, son frère et Kayla, il n'avait plus eu aucune nouvelle. Pas une lettre, pas un coup de téléphone, absolument rien. Il s'était sentie rejeté, abandonné et à vrai dire, quand on lui avait annoncé qu'il allait revenir ici suite à l'emprisonnement de son père, il n'avait pas été plus heureux que ça. Certes il quittait cet appartement minable, la violence de son paternel mais retourner dans ce monde qu'il avait connu puis quitter ne le réjouissait pas. Il ne voulait plus voir ces trois personnes qui lui avait fait tant de mal et qui l'avait si vite oublier. Il ne voulait pas quitter cette bande d'amis qu'il s'était fait à Monroe et avec lesquels il passait le plus clair de son temps. Il ne voulait pas non plus affronter le regards de tous ces voisins quand ils comprendraient qu'il n'était plus ce petit ange un peu coquin qui adorait grimper dans les arbres et faire des farces. Charly avait grandit, avait changé physiquement et moralement. La drogue, l'alcool et l'excès était devenue son quotidien et ce n'était pas le genre de chose qu'on pouvait accepter à Monroe. « Salut mon chéri. » Alors qu'il venait tout juste d'entré dans la cuisine, encore en tenue de nuit, sa mère se jeta sur lui pour le prendre dans ses bras. Il ne répondit pas, je réagis pas et quand elle le lâcha enfin, il se contenta d'avancer vers les placards pour partir à la recherche de quelque chose à manger. Sa mère resta un peu silencieuse puis elle reprit, faisant comme si de rien n'était. « Alors ça t'as fait plaisir de retrouver ta chambre ? » « Ouais.. » A vrai dire, il n'en n'avait absolument rien à faire de la chambre dans laquelle il était ; là tout ce qu'il voulait c'était manger quelque chose, un truc qu'il ne trouait pas. Il soupira et sa mère vint alors à sa rescousse, lui sortant un paquet de biscuit. Il pris le paquet et plongea sa main dedans. Depuis qu'il était rentré , elle ne cessait de lui dire qu'il était de retour dans sa maison, chez lui.. mais il ne retrouvait rien, ne reconnaissait rien. Il avait juste l'impression d'être un étranger ici. « Et Charly ça te dis qu'on aille jouer au baseball ? On va voir si tu t'es amélioré depuis le temps ! » lança William qui venait tout juste d'entré à son tour dans la cuisine, déjà habillé et apparemment très en forme. Comme simple réponse, le plus jeune des frères leva son bras, sur lequel se trouvait un plâtre, trace d'une dernier combat avec son père. « Ça te dérangeait pas pour jouer quand t'étais petit. » Renchérit William en venant se mettre devant lui. Charly soupira une nouvelle fois, attrapa le paquet et se leva pour s'éloigner de la cuisine. « Je suis plus un gosse maintenant. » Il entendit sa mère soupirer et William qui le suivait. « Et tu comptes faire quoi alors ? » Charly monta les escaliers pour retourner dans ses chambre son ainé toujours sur ses talons. « Charly je te parles ! » Arrivé à la porte, il se retourna pour faire face à William. Aujourd'hui il n'était plus le petit qu'il fallait protéger. Ils faisaient tous les deux la même taille et Charly avait vécut des choses qui l'avait endurcie, Willaim ne lui faisait pas peur. « Qu'est ce que ça peut te faire ? » « Je veux juste retrouver mon frère, mon petit Charly. » « Il a disparut, au moment ou vous avez décidez de l'abandonner.. » Il claque la porte au nez de son frère et s'installa sur son lit. Ça ne faisait même pas un jour qu'il était là, mais il en avait déjà marre. Tout ce qu'il voulait, s'était partir, retourner à Monroe pour retrouver ces sensations si agréable avec ses amis, celles qui lui faisaient parfois oublier qui il était mais qui lui faisait tant de bien. Ça lui manquait tout ça et West Heaven était devenue une ville bien trop calme pour lui. Il n'était plus fait pour vivre ici avec sa mère et son frère. En fait, il avait l'impression qu'il n'était plus fait pour rien, si ce n'est pour se bourrer la gueule et fumer en refaisant le monde avec ses amis ; c'était un peu près le seul truc pour lequel il était doué aujourd'hui. Sa mère et William ne pourrait jamais comprendre cela, ils n'avaient pas vécut ce qui lui avait vécut pendant dix longues années. Sans doute ne comprendraient ils pas ses addictions, ses réactions et ses deux tentative de suicides qu'il avait fait quelques années plus tôt ; de toute façon, il ne comptait pas leur en parler. Moins il les voyait, mieux il se portait. Il alluma une cigarette et à ce moment là, William fit irruption dans la chambre. « Il faut vraiment qu'on parle. » « On t'as jamais appris un frapper avant d'entrée ? » « Tu fumes ? » Charly leva les yeux au ciel et ne répondit même pas à cette question qu'il trouvait complètement stupide. « J'ai rien à te dire moi, dégages ! » « Tu comptes rejeter toutes les personnes qui t'aime ? » Charly soupira et se leva de son lit pour enfiler sa veste ; puisque William ne voulait pas le lâcher, il n'avait plus qu'à sortir ou peut être même qu'il pouvait partir. De toute façon quelle importance ça avait ? Qu'ils soit là ou non ne changerais pas grand chose. « Je vois pas de quoi tu parles. » « De maman de moi.. de Kayla. » Il le regarda un instant sans rien dire, pas parce qu'il voulait réfléchir à ce que son frère venait de dire mais plutôt parce qu'il avait évoqué ce prénom. Alors comme ça elle vivait toujours ici elle aussi ? C'était amusant de quoi que rien n'avait changé. « Va te faire voir William. » Charly sortie de la chambre, bousculant son frère au passage. Il n'en n'avait rien à faire de tous ces gens qui prétendaient l'aimer ; pour lui ce n'était que des menteurs qui l'avait abandonné pendant beaucoup trop longtemps.


complications that i face everyday as i talk it through with you. no matter how i try to hide you see straight through my disguise you know how to fix me you are my therapy

WEST HEAVEN, CONNECTICUT, 2005.
Assis par terre, le dos appuyé contre le mur, Charly son joint coincé entre ses lèvres ferma les yeux pour profiter encore plus de cette sensation si agr"able qui lui parcourait le corps. Encore une journée de plus passé dans cette ville pourrie qu'était West Heaven, un journée qui une fois de plus n'avait pas été très constructive pour lui qui avait passé sa journée à se balader dans les rues de la ville, chose beaucoup plus intéressante que d'aller en cours. Et puis une journée de plus qui s'écoulait ça voulait dire une journée en moins à vivre jusqu'à sa majorité, moment de libération intense qu'il attendait avec impatiente. Le jour ou il pourrait se casser d'ici, il retournerait à Monroe et avec quelques amis ils partiraient faire le tour du monde, gouter à toutes les drogues qui pouvait exister.. ou une connerie dans le genre. En tout cas, il ne pourrait pas rester ici. « Charly ? » Il redressa la tête, ouvrit les yeux et tourna son regard vers Kayla « Merde... » Marmonna t-il en comprenant que la jeune femme venait maintenant vers lui, sans doute pour lui faire la morale ou pour essayer de le raisonner.. ou pour un truc comme ça ; enfin comme d'habitude quoi. Mais le pire dans tout ça c'était qu'elle n'allait pas le lâcher avant un bon moment, or lui tout ce qu'il voulait c'était être seul et fumer son joint tranquillement. « T'étais passé où ? Je t'ai pas vu en cours et tout le monde se demandait ce qui se passait... » « Tout le monde, vraiment ? » « Oh et bien.. moi surtout... » Le jeune homme laissa échapper un léger rire devant Kayla qui avait l'air plus gênée qu'autre chose. Elle le regardait, il la regardait, un léger sourire au coin des lèvres. Et dire que cette fille avait été sa meilleure amie pendant près de trois ans. Il avait tout fait pour l'impression dès le moment ou ils avaient commencé à jouer ensemble. Et puis il l'avait quitté tout comme il avait quitté son frère et sa mère, elle et ses petites robes à fleurs. Six ans plus tard, il l'avait retrouvé, toujours avec ses robes à fleur - ce qui l'avait d'ailleurs beaucoup amusé - sans ses petites couettes, mais encore plus sérieuse qu'avant. Combien de fois depuis qu'il était revenue il avait entendu dire que Kayla était la fille parfaite ? Pff il ne comptait plus, et puis de toute façon ça l'énervait. Et puis maintenant elle était là devant lui et Charly sentait son regard. Il soupira et repris la parole « Qu'est ce que miss perfection fait ici ? C'est dangereux, tu devrais pas passer par là.. » « On est à West Heaven.. Pas à New York. » Il haussa les épaules « Fait ce que tu veux, mais je t'aurais prévenue. » Il n'ajouta rien, espérant que le silence la ferait partir mais elle resta planté devant lui et finalement elle vint même s'asseoir à ses côtés. A croire qu'elle ne le laisserait jamais tranquille ! Elle était comme William, si ce n'est pire que lui ! « Tu devrais pas t'asseoir ici, tu vas salir ta jolie robe que ton papa t'as acheté. » « Tu fumes quoi ? » « Une cigarette en chocolat, tu veux gouter ? » Charly pris le joint entre ses doigts et le tendis vers Kayla qui fit une grimace, l'air dégouté et qui se recula légèrement. Lui il se mit à rire de nouveau, se moquant ouvertement d'elle et de son comportement. Avant ils étaient inséparable mais maintenant ils étaient totalement à l'opposé l'un de l'autre. Il n'avait plus rien à faire avec cette fille - si ce n'est la mettre dans son lit, mais ça elle ne voulait pas - mais elle le collait sans cesse, tout comme William, pour soit disant l'aider. Mais lui il avait besoin de rien, il allait très bien et surtout beaucoup mieux quand elle était pas là. « Pourquoi tu fais ça...? » « Et toi pourquoi est ce que tu reste là à me faire chier ? Rentres chez toi, tu dois avoir des gosses à garder un ou un devoir sur je ne sais quoi à faire. » Elle le regarda un instant sans rien dire puis elle se leva. Elle passa sa main sur sa robe pour enlever la saleté qui s'y était déposé puis elle se planta à nouveau devant lui. « T'es vraiment qu'un con Charly. » Il releva la tête vers elle et la regarda en esquissant un sourire, elle pouvait dire tout ce qu'elle voulait, ça ne le touchait pas. « Tu devrais pas dire ce genre de chose Kayla, c'est pas jolie. Et puis si ton père l'apprends... » Elle soupira et partie alors que lui laissa échapper un nouveau rire. Enfin seul, il pouvait reprendre sa séance de détente là il l'avait laissé.


WEST HEAVEN, CONNECTICUT, 2006.


you let an open window, breathe over your bed, a whisper in the moonlight, the miracle of life, synchronized emotion, no battle left to fight, harmony in motion, the miracle of life

WEST HEAVEN, CONNECTICUT, 2007.
naissance de junior
Ici c'est à vous de jouer, c'est à vous de nous raconter l'histoire de votre personnage sous la forme que vous voulez ; Ça peut être des anecdotes, un journal intime, des lettres, un texte simple dans lequel vous incorporez des dialogues,... Tout ce que nous vous demandons c'est de faire au minimum 30 lignes, ce qui est assez court lorsqu'on raconte une histoire. Cela dit, on vous demande pas non plus de faire des pavés, pensez à nous autres pauvres administrateurs qui devons lire toutes les fiches :P
NEW-YORK, ÉTAT DE NEW YORK, 2009.
carrière baseball


i step inside, pour a glass of wine with a full glass and an empty heart, i search for something to occupy my mind 'cos you are in my head, swimming forever in my head, tangled in my dreams

MONROE, NEW JERSEY, 2011.
Ici c'est à vous de jouer, c'est à vous de nous raconter l'histoire de votre personnage sous la forme que vous voulez ; Ça peut être des anecdotes, un journal intime, des lettres, un texte simple dans lequel vous incorporez des dialogues,... Tout ce que nous vous demandons c'est de faire au minimum 30 lignes, ce qui est assez court lorsqu'on raconte une histoire. Cela dit, on vous demande pas non plus de faire des pavés, pensez à nous autres pauvres administrateurs qui devons lire toutes les fiches :P


but baby there you go again, there you go again making me love you, i stopped using my head, using my head let it all go, got you stuck on my body, on my body like a tattoo

MONROE, NEW JERSEY, 2012.
Ici c'est à vous de jouer, c'est à vous de nous raconter l'histoire de votre personnage sous la forme que vous voulez ; Ça peut être des anecdotes, un journal intime, des lettres, un texte simple dans lequel vous incorporez des dialogues,... Tout ce que nous vous demandons c'est de faire au minimum 30 lignes, ce qui est assez court lorsqu'on raconte une histoire. Cela dit, on vous demande pas non plus de faire des pavés, pensez à nous autres pauvres administrateurs qui devons lire toutes les fiches :P


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

~ your mind is playing tricks on you my dear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
II. WE FOUND LOVE
 :: i'm the only one :: bienvenue à monroe !
-