AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


N'oubliez pas de passer de temps en temps sur la chatbox pour faire connaissance avec les autres membres. Bonne ambiance assurée !
Pour aider le forum, n'hésitez pas à en faire la pub ou à poster un petit message ici
Bienvenue sur Let's Get Ugly I love you

Partagez | 
 

 Give me all your love || feat. Dionysos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



MessageSujet: Give me all your love || feat. Dionysos   Ven 10 Fév - 22:28


Alexander écrivait calmement sur son ordinateur portable dans son salon plongé dans l'obscurité. Il ne s'était même pas rendu compte du temps qui avait passé et surtout que la nuit était depuis longtemps tombé sur ses larges fenêtres. C'est en regardant sa montre qu'il réalisa que la présence de Théodore avait dû être plus longue que le psychologue l'avait voulu au départ. Qui était Théodore ? Il était le parrain du roux et il avait fait le déplacement jusqu'en Californie pour lui donner du courage. Cela lui avait fait du bien de parler car comme un alcoolique ou un drogué, Matthews était malade et sa drogue à lui était le sexe. La présence de Dionysos et surtout leurs derniers échanges avaient intensifiés ses symptômes. Les conseils de Theodore il allait les suivre, il fallait qu'il se reprenne. Quel image donnerait un psychologue qui abandonne ? Et, Matthews était tout sauf un lâche.

Le trentenaire au torse bien fait se déplaça jusqu'à la cuisine pour se servir une nouvelle part de pizza si gentiment apporté par son parrain. Il posa à peine la nourriture quand on sonna à sa porte. Son regard pensa immédiatement à Theodore car son ami avait oublié sa casquette. Alex' lui avait envoyé un sms juste après son départ. Il n'attendait personne d'autre étrangement. Sa vie sexuelle était bien tranquille il doit dire. Comme pour les alcooliques anonymes, il essayait de reprendre étape par étape. Et, la première étape comme la plus importante était l’abstinence. C'était l'enfer dans le pantalon du rouquin, mais il essayait de tenir. Quand il se rendit à sa porte, il était loin de se douter de la présence du beau Flanigan. Il ne l'avait pas oublié, au contraire, même s'il voulait pas le reconnaitre, s'il faisait tout cela c'était pour son ancien patient. Bien sûr, il aurait préféré mourir que de le reconnaitre.

Il ouvrit sa porte avec un grand plaisir, tirant fièrement sur sa pizza avec un œil malicieux. «  Quelle charmante surprise. Que me vaux cet honneur ? Tu as besoin de sel, de sucre ? » Un silence puis aussitôt il rajouta avec un sourire carnassier. « Mon corps ? Mon engin impressionnant pour la nuit ? » Son célibat ne l'empêchait pas de plaisanter. Surtout pas. Sinon, qu'est ce qu'il lui resterait ? Il était clairement content de voir Dionysos. Ils ne s'étaient pas vus depuis sa visite chez lui. Le psychologue était curieux de savoir ce que Dionysos faisait là. Venait-il accepter sa proposition ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Give me all your love || feat. Dionysos   Ven 10 Fév - 22:46


Dionysos n'arrêtait pas de penser à Alex et à la proposition que le psychologue lui avait fait. Il avait essayé de faire une liste de pour et de contre, il avait essayé de s'imaginer en train de vivre la situation inverse soit avec Alex en petit-ami et Wade en amant ou même Wade en simple ami, il avait essayé bien avant de ne pas penser au beau trentenaire mais son esprit lui jouait des tours. Quand il se mettait à écrire son livre, il nommait des personnages selon le sex-addict, il avait même écrit une scène de sexe à en faire rougir Alex ( enfin c'était sûrement trop espéré ) avant de s'en rendre compte. Il avait rêvé d'un plan à trois avec Alex et Wade, ce qui en disait long quand on connaît l'écrivain pour qui le sexe n'était que l'expression de sentiment et le plaisir qu'il en tirait était loin derrière. Son couple battait affreusement de l'aile. Dionysos avait parlé à Wade comme lui avait conseillé le psy. Il lui avait parlé de sa matinée. Il lui avait même dit pour le baiser et la demande, ou plutôt la supplication, qu'il avait fait à Alex de coucher ensemble. Il avait tout dit sauf une chose : la proposition du psy. Il avait même avoué son attirance.

L'interne en chirurgie était parti à l'hôpital en début de soirée. Il n'allait pas rentré avant, au moins, demain midi. Il laissait seul l'écrivain qui repensait à Alex dès que Wade était parti au boulot. Il ne comprenait pas comment le psy pouvait autant occuper ses pensées. Il détestait ça … pas vraiment en fait. Il se décida alors à aller le voir. Il avait pris sa décision. Le seul moyen de briser l'influence d'Alex était de céder à la tentation. Soit cela rendait Alexander comme n'importe quel autre homme à ses yeux soit cela allait brisé son couple.

Dionysos sortit de chez lui et marcha dans le couloir. Il resta devant la porte pendant deux minutes, hésitant à retourner chez lui. Il appuya sur la sonnette et attendit qu'on lui ouvre la porte. Par chance le trentenaire arriva rapidement, ne lui donnant guère le temps de s'enfuir. Il fut surpris de sa visite mais se rattrapa rapidement et fit une remarque sur le sexe. Rien de bien extraordinaire venant d'Alex. Dionysos ne savait pas quoi répondre. Il hésitait de nouveau. Il avala durement sa salive et passa rapidement une main derrière la tête du psy pour l'obliger à rapprocher son visage. Il l'embrassa alors tendrement, Dionysos ne savait pas faire dans la violence, il n'y arrivait pas. Il le poussa tout en continuant pour entrer dans son appartement. Il claqua la porte à l'aide de son pied. Il stoppa finalement le baiser, il avait besoin de respirer. Il regarda Alexander et lui dit « Montre-moi ta chambre. » Il devait aller jusqu'au bout, il n'avait pas hésité à continuer le baiser une fois qu'il avait commencé mais une fois fini il commençait de nouveau à hésiter.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Give me all your love || feat. Dionysos   Sam 11 Fév - 21:14

Il y avait beaucoup de questions qu'Alexander c'était posé tout au long de cette absence forcée entre lui et le beau brun. Il avait toujours cette étrange fascination qui le paniquait parfois car il n'avait jamais été ainsi en tout cas, pas depuis très longtemps. Est-ce que c'était l'appel du risque ? Est-ce que c'était car Dionysos était en couple ? Même si celui-ci était en danger ? Le psychologue n'arrivait pas à trouver la réponse et cela l'énervait. Donc, il était très content de n'avoir point croisé l'écrivain dans l'escalier ou les parties communes. Il était très content de n'avoir pas essayer d'interférer dans ses problèmes avec Wade. Lui et le médecin, ce n'était clairement plus le grand amour. D’après, les sms qu'il avait reçu sur son portable, il voulait clairement en venir aux mains. Sur ce coup, il trouva le coup de sang de l'homme très mal placé, lui qui était venu gratté à son lit si souvent.

Même, si Dionysos était venu à lui, c'était complément autre chose. Entre Wade et le rouquin, ce n'était que du sexe hard et sans complexe. Pas de discussions, juste les mots basiques échangés dans ce genre de situation, pour indiquer à son partenaire son contentement ou son contraire. Il était clair que pour le trentenaire, il avait plus entendu le chirurgien jouir qu'avoir eu des longs échanges sur leurs vies personnelles. Avec Dionysos, il avait clairement eu une connexion et cela bien au delà des consultations. Il avait eu ces regards lors du dîner. Le psychologue avait disséminé des brides de son passé et même l'information qu'il avait un jeune frère qu'il avait en tutelle, sans l'informer de son autisme. Matthews savait par expérience, que c'était quelque chose qui faisait peur et ce soir là, ce n'était pas son but.

Bien sûr, quand la porte s'ouvrit, Alexander découvrant Dionysos sur le pas de sa porte. Il ne s'attendait pas du tout à cette approche si direct. Il ne refusa en rien ce baiser lancé contre ses lèvres. Comment refuser un baiser du bel écrivain ? Le roux y répondit avec la même douceur. Il n'était pas qu'une brute et caressa le visage de celui qui semblait avoir sa décision. Quand le beau brun lui demanda de lui montrer sa chambre. L'image ne pouvait pas être plus clair. Alex' fondit sur les lèvres voisines et attrapa son invité pour le soulever. Il le fit prisonnier de ses bras musclés et glissa ses mains dans son dos pour plonger à l'arrière de son pantalon. Il l'emmena jusqu'à sa chambre et le jeta avec fougue sur un lit complétement défait. Le psychologue l'embrassa en attirant ses lèvres contres les lèvres avec un appétit féroce. Ses mains remontèrent sur le haut de son voisin et tira dessus comme si on aurait essayé de déchirer une feuille de papier. Qu'est ce qu'il le désirait ? Son érection déjà au garde à vous. Mais, il avait pourtant un problème. Matthews entre deux baisers s'arrêta, son corps au-dessus de Dionysos. « Je ne peux pas...Je suis désolé...Je suis en sevrage... » Puis, sans donner d'autres explications il alla caresser la joue de son voisin pour lui demander. « Et, déjà, tu essayes de te prouver quoi là ? Toi et moi, nous savons très bien que tu n'aimes pas le sexe pour le sexe. Tu fais quoi alors ici ? », demanda t-il très posément.

Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Give me all your love || feat. Dionysos   Sam 11 Fév - 21:34


Dionysos se devait d'agir, il n'avait pas envie d'une longue discussion pour le moment. Il désirait Alexander, il le désirait plus qu'il ne désirait son petit-ami et cela lui faisait peur. Il espérait que ce ne soit qu'une attraction physique entre eux, car dans ce cas il n'aurait qu'à lutter et à retourner voir Wade, mais d'un autre côté il espérait que ce soit plus que cela. Il se sentait en confiance avec le psychologue, il se sentait apprécié, écouté. Il adorait les moments qu'ils avaient passé ensemble. Il avait aimé apprendre petit à petit à connaître Alex et son passé. Le trentenaire en connaissait beaucoup plus sur l'écrivain que l'inverse mais avec le temps il pouvait connaître aussi bien le psy que ce dernier le connaissait.

Quand la porte s'ouvrit, il fonça et embrassa tendrement Alexander. Ce dernier lui avait manqué bien plus qu'il ne l'avait pensé. Il pouvait enfin être en sa compagnie. Il sentait la main de son amant lui caresser tendrement la joue. Dionysos donna plus de fougue dans leur baiser. Il se sentait déjà durcir à l'idée de ce qu'ils allaient faire. L'écrivain demanda de voir la chambre du trentenaire qui l'amena sur son lit. Ils avaient leurs lèvres soudées durant le trajet avec les mains du psy passant sous son pantalon pour venir caresser ses fesses. Il remonta ses mains pour venir défaire la chemise de Dionysos qui bougeait du bassin pour frotter son excitation contre celle de son bel amant. Contre tout attente, Alexander stoppa tout. Il lui disait être en sevrage avant de lui caresser le visage. Il dériva ensuite en le sujet sur Dionysos. « Tu es en sevrage ? Tu te drogues ? L'alcool ? Tu vas bien ? » demanda l'écrivain, inquiet pour Alexander. Il ne se doutait pas que c'était un sevrage sexuel. Il se demandait aussi pourquoi il avait arrêté car son sevrage n'affectait pas ses capacités à être dure. « On parlera de moi plus tard. Je suis inquiet pour toi. Expliques moi Alex. Ca fait parti du sevrage de ne pas avoir de … sexe ? » Dionysos ne connaissait rien en matière de sevrage et il avait toujours du mal à aborder le sujet par les mots.

Dans un coin de son esprit, Dionysos se disait que c'était déjà la deuxième fois qu'il refusait ses avances. Alexander refusé toujours ses avances. Lors de leur première et unique fois, il avait certes initié les baisers mais Alex ne refusait jamais ses lèvres contrairement à ses propositions de passer à des choses plus sérieuses. Lors de leur première fois, Alexander avait eu des mains baladeuses et les choses étaient venues naturellement. Il se faisait des films. Il ne voyait pourtant pas Alex comme un drogué ou un alcoolique. Il reconnaissait l'odeur d'un homme qui avait trop bu ou qui venait de fumer des substances illégales. Il l'aurait aussi senti dans son haleine. Peut être prenait-il des pilules, il pouvait faire des prescription après tout. Cependant, il n'était pas assez confiant dans le sexe et ce qui s'en rapprochait pour ne pas penser que c'était sa faute. Il se donnait trop facilement et l'attrait de la chasse était parti donc il ne le désirait pu. Dionysos espérait que ce n'était pas ça mais il n'arrivait pas à bloquer cette pensée. « J'ai besoin de savoir Alex. » souffla-t-il avant de poser ses mains sur celles du psy.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Give me all your love || feat. Dionysos   Dim 12 Fév - 23:06

Alexander plongea dans le regard si envoutant de son bel invité. Est-ce que le temps de tout lui avouer était venu ? Oui, ce n'était pas la première fois, que le roux musculeux refusait les avances du beau brun, c'était même la deuxième fois, mais au moins cette fois il avait donné un début d'explication. Même, s'il se doutait que sa phrase pouvait porter à confusion : " Je suis en sevrage. " C'était beaucoup et pas assez en même temps. En sevrage de quoi ? De drogue, d'alcool ? Pourtant, Flanigan ne pouvait savoir qu'il avait été le premier depuis la mort de son ex-compagnon à en percer ses défenses qu'il avait installé. Non, Matthews ne se livrait pas sur lui-même.

Il pouvait bien sûr parler des choses en surface, son enfance, son métier, ses avis politiques, ses films préférés, le pays qu'il voudrait visité et forcément tout ce qui touchait au sexe, mais parler de son addiction au sexe, c'était tout simplement un pas qu'il ne pensait pas franchir. Pourtant, il baissa la tête, toujours son sourire aux lèvres car les inquiétudes de l'écrivain le touchait. Qui s'était inquiété pour lui ? Alors, ce qu'il voulait en premier c'est le rassurer, allant caresser les lèvres voisines du bout de ses doigts. « Non, je me drogue et je ne bois pas. Je te rassure. Bon, je bois bien en soirée ou au cours d'un repas, mais rien qui ne mériterait un sevrage. Et, pour la drogue, tout ce que j'ai pu essayer dans ma vie c'était des drogues douces pendant l'amour. Mais, encore là, rien d'addictif. » C'est vrai que Dionysos semblait inquiet pour lui alors peut-être pouvait-il lui en dire plus ? Alexander n'avait pas prit sa décision, mais il ne pouvait rester au-dessus de son invité à le regarder comme ça, c'était ni pratique pour lui et pas plus pour son voisin. Il se détacha de lui et alla s'asseoir au bord du lit.

Est-ce qu'il était anxieux ? Peut-être. Les mains du grand rouquin malaxant ses jambes. Après tout, se livrer sur cette dépendance n'était pas rien. Mais, alors qu'il tourna la tête pour se plonger dans le regard du jeune écrivain. Il voulait se prouver à lui-même qu'il pouvait se confier et une partie de lui en avait envie c'était certain. Le trentenaire prit une grande inspiration, sans colère dans sa voix car il trouvait les questions de Flanigan tout à fait justifiées. Après tout, il le disait lui même à ses patients : " Il faut se lancer ", alors il se lança. « C'est simple et compliqué à la fois. Pour faire simple, je suis diagnostiqué depuis plus de quinze-ans du syndrome d'hypersexualité. » Il se passa sa langue sur ses lèvres et savait que cela pouvait faire rire. Alors, il rentra aussitôt dans les détails, car ce n'était point une plaisanterie. C'était une vraie maladie. « Je suis dépendant sexuel et c'est compulsif...Comme un drogué ou un alcoolique. Je sais pas vraiment pas comment l'expliquer en faite. Mais, j'ai une image si tu veux.»

Alexander très calmement alla chercher la main de Dionysos déjà pour rétablir le lien, mais aussi lui prouver qu'il ne le menait pas en bateau. Il alla posa sa main sur son ventre et continua toujours dans une même franchise très professorale. « Est-ce que tu as déjà eu ces moments étranges ou tu devais sauter plusieurs repas comme un enterrement par exemple ? Tu finis par mourir de faim, mais tu ne peux pas céder à ta pulsion car tout le monde autour de toi est en deuil. Demander à manger ou en parler serait inapproprié et mal vu. Donc, tu prends sur toi et plus le temps passe, et plus tu as cette faim qui te ronge l'intérieur. Tu finis par ne penser plus qu'à cela. Tu sais que c'est mal et tu sais que tu devrais penser à autre chose. Mais, cela devient une obsession qui finit par te faire mal. Tellement mal....Et, bien c'est ce que je ressens tout le temps...Cette faim...» Alexander en termina en s'humectant à nouveau ses lèvres, maintenant il avait parlé, tout ce qu'il attendait c'était la réaction de l'écrivain. Bonne ou mauvaise, peu importe, il avait honnête et il se sentait plus léger.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Give me all your love || feat. Dionysos   Lun 13 Fév - 11:58


Dionysos était réellement inquiet pour Alexander, il s'en voulait même de ne pas avoir remarqué que le psychologue était accro à une substance. Il le laissa parler. Ce n'était donc ni la drogue ni l'alcool. L'écrivain n'avait pensé à rien d'autre, c'était les seules addictions qu'il connaissait qui méritait réellement un sevrage bien qu'il ignore les méthodes de sevrage. Le plus jeune hocha simplement de la tête, il ne voulait pas l'interrompre car il se doutait que ce n'était pas une chose facile à dire pour Alex. Ce dernier lui dit ensuite de quoi il était accro. Le sexe. Il était atteint de hypersexualité. Dionysos n'était pas sûr de comprendre. Il ne savait même pas que ce syndrome existait avant. Cependant il ne remettait pas en doute les paroles de son amant. Il ne bougea pas sa main quand le trentenaire la prit. Dionysos était grandement étonné mais aussi inquiet. Il savait un peu près comment gérer un drogué ou un alcoolique mais un dépendant sexuel ? Il ne savait pas quelle attitude adoptée. Il s'en voulait aussi de lui avoir sauté au cou comme il venait de le faire tout comme lors de la visite du psy dans son appartement où ils avaient été plus que proche. Cela avait dû être vraiment difficile pour Alex.

« J'ai envie de t'embrasser mais je sais pas si je peux. Je suis content que tu m'en parles. Je suis désolé d'avoir agi comme je l'ai fait. Je t'ai sauté dessus deux fois. Je veux t'aider. Dis-moi ce que je dois faire. Dis-moi si je vais trop loin. Je veux pas rendre ça plus difficile que ça doit l'être. Je tiens à toi Alex. Je tiens énormément à toi. » lui dit-il avec un sourire. Il avait vraiment envie d'aider Alexander. Cependant une partie de lui avait envie que le psychologue ne fasse pas de sevrage ou au moins qu'il le commence dans une heure ou deux. Mais c'était la partie égoïste de l'écrivain qui n'était pas aussi grande que la partie qui voulait l'aider. « On devrait peut-être quitter ta chambre. » proposa-t-il. Il se leva et tandis sa main pour aider Alex à se lever. Il avait envie de l'embrasser mais il ne savait pas vraiment si il le pouvait. L'embrasser pouvait rester chaste mais cela pouvait aussi devenir grandement sexuel.

« J'aime quand tu es totalement honnête avec moi, je t'aime beaucoup Alex. J'ai vraiment envie de t'aider, tu sais. Est-ce que … tu ressens cette … faim maintenant ? » demanda-t-il, ne sachant pas vraiment comment appeler ce qui rongeait son amant. « Enfin, si tu veux pas en parler, t'es pas obligé. » ajouta-t-il rapidement, il ne voulait pas forcé Alexander à lui révéler des choses qu'il ne voulait pas. Il avait vraiment envie de tout savoir à propos du psychologue, les bonnes choses comme les mauvaises choses. Il avait aussi envie de lui demander si il pouvait encore avoir des relations sexuelles, dans un futur plus ou moins proche, car pour l'alcool et la drogue il ne fallait pu y toucher. Cependant il ne voulait pas faire penser à Alex qu'il était ici juste pour le sexe. Il pouvait vivre sans sexe mais il n'était pas sûr de pouvoir vivre sans voir Alex étant donné les derniers jours.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Give me all your love || feat. Dionysos   Mer 15 Fév - 10:26

Alexander offrit un sourire des plus tendre à l'écrivain à sa question s'il pouvait l'embrasser. C'était des choses qu'il n'était pas habitué. Dionysos était vraiment fait d'un moule qui avait du être cassé à la naissance. Quelqu'un d’altruiste, qui pense aux autres et qui s’inquiète pour eux. Le psychologue se souvenait qu'il avait essayé d'en parler un jour à quelqu'un de sa famille. On lui avait tout simplement ri au nez. C'est vrai, il réalisait tout à fait que pour beaucoup c'était loin d'être un problème. Cette personne de sa famille étant jusqu'à lui répondre : « J'aimerais bien avoir ton hyper-machin avec ma femme. Elle se plaint toujours qu'on ne fait jamais assez l'amour. Au moins, avec ton truc je serais peinard. » Mais, le trentenaire ne s'était pas mis en colère, il s'était tout simplement renfermé comme il le faisait d'habitude. Alors, la gentillesse et la candeur de son voisin le toucha, il s'approcha de ses lèvres et l'embrassa avec la même tendresse qu'il lui avait offert avec ses mots. Flanigan venait de marquer un point, un énorme.

« Bien sûr, que tu peux. Je suis pas interdit de tendresse. » Le reste fut plus étrange pour le grand roux. Il tenait à lui. Ses mots étaient beaux, mais ils grinçaient comme des ongles sur un tableau noir. Bien sûr, qu'il tenait lui aussi au beau brun, mais entre le penser et le dire, il avait tout un univers. Et, la franchise de Matthews allait frapper encore une fois. « J'espère que tu tiens à moi comme à un chien que tu essayerais d'apprivoiser et pas plus ? Tu sais que je cherche pas d'engagement ? » Alex' avait prononcé ses mots sans envie de blesser son invité. Il regarda le brun se lever et devant sa main tendue, il l'attrapa pour l'attirer à nouveau à lui et tomber dans une position allongée tout les deux. « On peut rester ici, il n'y a aucun problème. Tant que cela te dérange pas d'avoir un barreau de chaise qui te rendre dans le bassin ? » Il le serra contre lui, Dionysos sur sa personne, il alla caresser son visage qu'il ne pouvait s'empêcher de regarder avec insistance. « On peut discuter. J'avais bien aimé cela après l'amour la dernière fois avant de s'endormir. C'est pas quelque chose que j'ai l'habitude. »

Je t'aime beaucoup...Encore des mots qu'Alexander avait du mal à entendre. Pourtant, il avait une part de lui qui était heureuse de pouvoir savoir tout ça. Mais, il avait tellement peur de ne pas pouvoir offrir ce que l'écrivain attendait de lui. Il était en plus en couple. Il s'interdisait donc tout autre rapprochement sentimental. « Waou...C'est presque une déclaration que tu viens de me faire. Je sais pas quoi te répondre. Cela fait maintenant très longtemps que je ne sais pas comment répondre à tout ça...» Au moins, il ne le rejetait pas et c'était peut être le plus important ici pour lui. Après, le trentenaire comprendrait tout à fait si sa réponse ne plaisait pas à celui qu'il tenait toujours dans ses bras. Il caressa le visage de celui qui voulait en savoir plus. Sa main descendit de son visage à sa clavicule. « Bien sûr, que je ressens cette faim. Je peux t'en parler, mais pour moi il n'y a rien de plus à dire. Cela vient pas d'un traumatisme. J'ai été un enfant heureux. Je pense que comme Homme et médecin, j'ai arrêté de chercher le pourquoi, et maintenant j'essaye juste de vaincre le comment. Mais si tu as des questions toi, vas-y ? » Le trentenaire se doutait que tout cela devait intrigué Flanigan. Il était là pour répondre à ses questions. En faite, il voulait pouvoir enterrer tout ça pour passer à autre chose. Surtout, à ses prochaines questions qui tournaient toutes autour de Dionysos et son couple.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Give me all your love || feat. Dionysos   Mer 15 Fév - 10:56


Dionysos ne se voyait pas réagir autrement. Il tenait réellement à Alexander et pour lui son addiction au sexe n'était pas vraiment différente d'une addiction à l'alcool ou à la drogue. Excepté que Dionysos était en quelque sorte sa drogue et plus généralement les hommes. Le psychologue venait de confier une partie de lui, il venait de lui dire quelque chose qu'il ne devait pas dire au premier venu, et cela voulait dire beaucoup. Le trentenaire vint l'embrasser. Il le rassura ensuite, au moins ils pouvaient toujours s'embrasser. Dionysos n'était pas venu chez Alexander pour le sexe, le sexe était plutôt une excuse. Il avait envie de le revoir. Bien qu'il ne dirait pas non à coucher une nouvelle fois avec lui. Il lui sourit simplement pour répondre à sa phrase et l'embrassa une nouvelle fois. Les lèvres d'Alex était un vrai appel à la luxure mais aussi à la tendresse.

« Je sais. » répondit-il simplement, ne répondant pas à la première question. Le trentenaire ne voulait rien de trop sérieux, Dio' le savait, le psy avait été plus que limpide sur ce sujet. Mais l'écrivain tenait plus à lui qu'à un chien qu'il tenterait d'apprivoiser et pis il ne voulait apprivoiser son amant … ou non-amant vu qu'il est en sevrage. Dionysos était perdu entre Wade et Alex. Le premier voulait un couple, une relation durable et fidèle. Le second ne voulait pas quelque chose de sérieux. Cela aurait dû rendre le choix plus simple pourtant ce n'était pas le cas. Dionysos n'était toujours pas sûr de rester avec l'interne pour les bonnes raisons tout comme il n'était pas sûr de vouloir Alex pour les bonnes raisons. Il avait l'impression de trahir les deux hommes. Il avait été prêt à user le psy en couchant avec lui pour savoir si c'était simplement physique. Ce n'était pas une bonne raison de coucher avec un homme, pour Dionysos du moins. Dio se leva et tendit sa main à Alex. Il voulait quitter la chambre pour ne pas nourrir encore plus la faim d'Alex. Ce dernier lui prit sa main mais le tira vers lui pour ne faire tomber sur le lit. « Un barreau de chaise, rien que ça ? Je dirais plus une saucisse. » Il ferma les yeux et ajouta « J'en reviens pas de ce que je viens de dire. Tu as une mauvaise influence sur moi. » Il embrassa ensuite Alex pour ensuite dire « Et j'adore ça. » Alex se serra contre l'écrivain et lui caressa tendrement le visage. Dionysos était étonné de ses paroles. Après l'amour ? Il venait réellement de dire ça et non sexe ? « On dirait que je déteins sur toi aussi. » Il l'embrassa une nouvelle fois et lui caressa le haut du dos.

Ce n'était pas exactement la meilleure réponse possible mais cela aurait pu être pire. Le psy aurait pu lui dire de dégager car il s'attachait trop … comme il aurait pu lui retourner les mots. « Je peux faire quelque chose pour l'apaiser ? À part l'évident. » L'évident étant bien sûr de satisfaire cette faim en couchant avec lui. C'était tout ce qu'il voulait savoir, comment aider Alex. Il se serra encore plus contre Alex, leur nez se touchaient tellement ils étaient proches. « J'ai une autre question mais c'est égoïste. » avoua-t-il, gêné. Il voulait savoir combien de temps durait le sevrage.

Il se rendit compte que ce n'était pas une attraction physique, il s'avouait enfin que ce n'était pas ça. Il tenait réellement à Alex et il voulait le meilleur pour lui, il voulait réellement l'aider, le soutenir, le connaître aussi, le voir au réveil, le voir s'endormir, manger avec lui, se blottir contre lui en regardant la télé. Le sexe n'était même pas dans ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Give me all your love || feat. Dionysos   

Revenir en haut Aller en bas
 

Give me all your love || feat. Dionysos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
VI. OK DUDE, LET'S HAVE FUN FOR A WHILE
 :: the end :: sujets rp
-