AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


N'oubliez pas de passer de temps en temps sur la chatbox pour faire connaissance avec les autres membres. Bonne ambiance assurée !
Pour aider le forum, n'hésitez pas à en faire la pub ou à poster un petit message ici
Bienvenue sur Let's Get Ugly I love you

Partagez | 
 

 it's time to become an other man - rosannah.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



MessageSujet: it's time to become an other man - rosannah.   Dim 5 Fév - 14:48


Il est neuf heures du matin. Je me suis couché à quatre heure. J'ai mal dormi, je ne dors même plus, en fait. Un coup d’œil sur le miroir fendu de ma petite salle de bain me rappelle mon rendez vous chez le coiffeur. Il fallait que je taille cette crinière hirsute au dessus de mon crâne. J'allais puiser dans mes dernières économies. J'étais à moitié pauvre, je faisais rien pour arranger ça. Mon plaisir se résumait à aller chez un coiffeur hors de prix, où je verrais pleins de femmes trop bien habillée, des sous plein les poches. Et qui se doutera que je serais pauvre, en me voyant ? Personne. On me prendra probablement pour un branleur qui vient payer avec les sous de sa mère. Le problème, c'est que je n'ai presque plus de famille.

Je m'habille en vitesse, prenant ce que j'ai sous la main. Un marcel délavé et déformé, si bien qu'il laissait apercevoir mes tatouages. Et par dessus, une simple chemise à carreaux dont la couleur s'accordait moyennement bien avec mon marcel. Un jean usé, des baskets trouées. Non, je n'étais pas de ces gars qui dépensent tout leur argent dans les vêtements pour plaire aux filles. Mes tatouages avaient une signification bien particulière. April, le mois de naissance où Jop est née. May, le mois où tout à dérapé. June, le mois où il est parti. J'aimerais arracher April avec un couteau, me taillader la peau pour effacer ce tatouage, montrer ma haine envers ma sœur. Salope, j'ai envie de dire, plutôt.

Je quitte mon studio délabré, puis me presse sous une pluie battante à Boca Salons. Je peux voir tous ces gens. Femmes au foyer, leurs gosses sont à l'école donc elles prennent du bon temps chez le coiffeur. Ça va, pas trop dur, de vivre ? J'aimerais leur montrer l'injustice de ce monde. Mais je ne peux pas. J'entre dans le salon, m'accoude au comptoir où l'on accueille les gens. Il est neuf heure et demie. Je suis drôlement en avance. Mais je préfère perdre mon temps ici que chez moi, à trois paquets de clope par jour. D'ailleurs, j'ai bien envie de fumer là. De cracher toute cette nicotine à la face de tous ces gens trop cons. « Putain, il y a personne ici ou quoi ? » mon ton trahit mon impatience, et une pointe d’énervement. Les gens se retournent, je leur rend un regard bien mauvais. Ils se détournent alors. Sensation désagréable que d'avoir l'attention d'une dizaine de personnes sur soi.

Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: it's time to become an other man - rosannah.   Dim 5 Fév - 15:29





Le réveil sonna, sept heures du matin. On était lundi, aujourd'hui, je travaillais. Cela faisait tout juste deux semaines que j'avais ce poste de coiffeuse au boca salons. L'endroit n'était pas vraiment le genre d'endroit dont j'avais l'habitude de fréquenter, c'était plutôt un salon de bourges, tout le contraire de moi. Mais ce job était ma seule opportunité de reconstruire une vie, ici, à Monroe. La raison de ma venue était plutôt très peu réfléchie et prise sur un coup de tête, mais de toute façon, plus rien ne me retenais, là bas, à New-York. J'étais venue dans un but assez précis : celui de retrouver l'homme que j'aimais. C'était un grand mot, surtout que, maintenant, mes sentiments étaient confus, mais je me plaisais assez ici, avec ce job de coiffeuse. Je voyais du monde, et ce métier était la seule chose que je pouvais faire, de plus, je l'avais voulu. Peut-être qu'un jour, j'allais le retrouver, mais en ce moment, je n'étais pas vraiment dans les recherches, mais plutôt dans la découverte.

Sortie d'une bonne douche chaude, j'étais alors en train de finir de m'habiller que mon portable posé à coté, sonna. La patronne, avait un soucis de dernière minute, il fallait que je fasse l'ouverture, et donc, que j'arrive une heure avant mon heure prévue. Je me dépêcha d'enfiler une tunique violette, un jean un peu moulant, et un petit gilet de laine noire, assez long. Je coiffa mes cheveux rouges afin qu'ils soient un peu lisses, me maquilla légèrement et m'en alla directement. Je n'avais pas pris le temps de déjeuner, mais en descendant mon appartement, je m'arrêta à la boulangerie acheter un croissant, et le mangea sur dans route, dans un taxi. Le salon était dans le quartier voisin, ce qui n'arrangeait pas les déplacements, puis ce que je n'avais pas l'argent pour me payer une voiture.

Dehors, il pleuvait, et je me dépêcha de sortir du taxi et de rentrer dans le salon. Je pris les clefs cachés dans une plante verte près de l'entrée, j'ouvris. Dans un quart d'heure les clients allaient arriver. L'autre coiffeuse arriva dans la demie-heure qui suivit. Les premiers clients étaient là, et moi, après avoir posé une teinture, je me rendis à l'arrière du magasin me laver les mains. Après m'être essuyée les mains, c'est en sortant que j'entendis une voix qui me semblait familière. « Putain, il y a personne ici ou quoi ? » Mon coeur se mit à battre à vive allure, cette voix ressemblait étrangement à celle de mon "bien aimé". Je sortis, et vu de profil, cette personne lui ressemblait aussi physiquement. Je m'approcha rapidement pour mieux voir, le salon était grand, et il y avait du bruit. « Vous avez rendez-vous ? » Au son de ma voix le jeune homme se retourna. Ce n'était pas lui, mais il lui ressemblait étrangement. Peut-être était-il de sa famille, son cousin surement. Ou même juste un de sa bande de potes. J'étais encore toute chamboulée des émotions qui m'arrivaient, j'avais la tête qui tournait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: it's time to become an other man - rosannah.   Lun 6 Fév - 16:54

« Vous avez rendez vous ? » je me retourne vers la voix – une voix de femme, qui plus est. Je la détaille de bas en haut. Elle arbore une crinière rouge, qui contraste vraiment avec l'image que donne le salon. Je la fixe droit dans les yeux, les sourcils froncés. Elle avait l'air plus ou moins chamboulée. Quoi ? Elle est pas habituée à entendre quelqu'un gueuler dans son salon, cella-là ? Cependant, je me radoucissais, puis esquissais une sorte de sourire ironique. Du pouce, je désigne le carnet ouvert à plat des rendez vous. Je me penche dessus. « Oui, j'ai rendez-vous. Au nom de Howe. Alpha Howe. » mon ton est plutôt froid, reflet parfait de ma personnalité.

Je passe mes doigts dans mes cheveux trop longs puis les secoue devant la lionne rousse. Je la regarde, un sourcil levé, comme si j'attendais quelque chose d'elle. Et j'attends quelque chose d'elle. Qu'elle me place quelque part, par exemple. Je voulais que ce soit elle qui me coupe les cheveux aussi. Juste parce que les siens étaient rouges. Ça changeait des poufs blondasses qui avaient plongé leurs têtes dans un pot de peinture à peine levé. Oh, excusez moi, je deviens vulgaire. Je dénonce juste les coiffeuses banales qui préfèrent se teindre en blondes avec des mèches plus foncées – ce mélange est assez dégueulasse à regarder, d'ailleurs. « Ouais donc, j'ai pris mon shampoing hier, j'aimerais les raccourcir un peu, tout en gardant cette épaisse de masse noire. » grand sourire hypocrite de ma part. « Je réponds aux questions avant, on perd moins de temps comme ça. »

Mes doigts tapotent le comptoir, et je continue à regarder autour de moi, défiant toutes les paires d'yeux qui oseraient affronter les miens. Il y a un truc d'assez drôle, quand on va chez le coiffeur. Regarder la tête d'une personne quand elle rentre, puis la voir sortir. Je repasse ma main dans mes cheveux, afin de les mettre bien comme j'aime. Un petit coup d’œil dans le miroir le plus proche. J'étais à peu près potable, si on oubliait les cercles violets autour de mes yeux, mon attitude un peu trop insolente pour ce genre d'endroit et le fait que je sois habillé comme un sac.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: it's time to become an other man - rosannah.   

Revenir en haut Aller en bas
 

it's time to become an other man - rosannah.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
VI. OK DUDE, LET'S HAVE FUN FOR A WHILE
 :: the end :: sujets rp
-