AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


N'oubliez pas de passer de temps en temps sur la chatbox pour faire connaissance avec les autres membres. Bonne ambiance assurée !
Pour aider le forum, n'hésitez pas à en faire la pub ou à poster un petit message ici
Bienvenue sur Let's Get Ugly I love you

Partagez | 
 

 LEONORA ♣ She won't let you fly, but she might let you sing ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



MessageSujet: LEONORA ♣ She won't let you fly, but she might let you sing ♥   Lun 23 Jan - 18:59

Léonora & Diego
« Hush now baby, baby, don't you cry. Mama's gonna make all your nightmares come true. Mama's gonna put all her fears into you. Mama's gonna keep you right here under her wing. She won't let you fly, but she might let you sing. Mama's gonna keep baby cozy and warm. Ooooh babe, ooooh babe, oooooh babe. Of course mama's gonna help build the wall »


« - Hey Diego ! ». Le concerné s'arrêta brusquement. Le voilà en plein milieu du couloir vide de son lycée, soupirant à la vue de la personne qui se dirigeait vers lui à grandes enjambées. David McCord... Pff... il manquait plus que ça ! Un nouveau soupire et le bouclé ouvrit la bouche. « - Quoi ? ». Ouais, il n'était pas franchement des plus ravis de tomber sur ce gros lourdo de première en cette fin d'après-midi. Sa journée avait déjà été assez merdique comme ça. Entre son réveil qui avait sonné en retard, sa voiture qui n'avait plus d'essence, son prof de maths qui était mal luné, son repas du midi qui avait été dégueulasse, sa mini-dispute avec Hannah qui voulait absolument rencontrer ses parents et les exercices d'anglais qu'il avait eu à faire en plus parce que son professeur n'avait pas apprécié que Diego bécote sa copine en plein milieu du cours... Mais en même temps, ça n'était pas de sa faute. Ce jour-ci, Hannah était plus belle que jamais et disons que le film qu'avait diffusé le prof était bien nul. Du coup, dans la pénombre, Diego avait discrètement posé sa main sur la cuisse de sa petite amie. Rien de plus, rien de moins. Il ne savait pas vraiment comment le prof avait remarqué ce simple geste, mais il avait allumé le pauvre garçon qui s'était retrouvé avec une page entière d'exercices à rendre pour le lendemain. La vie était parfois injuste. Mais bon, c'était ça la vie de lycéen ! Après les cours, il s'était donc rendu à la bibliothèque du lycée afin de faire ces fameux exercices avant d'en avoir fini et d'être bien décidé à se barrer au plus vite de ce lieu maudis... Mais c'était sans compter sur l'autre débile de David qui l'avait interpelé dans les couloirs. « - Je voulais te demander... ». Okay, il faisait trainer sa question, c'était vraiment pas bon signe. Et puis il n'avait pas que ça à faire. Il était tard et il avait faim... De toute façon, Diego avait TOUJOURS faim. Lorsqu'il n'était pas devant la télévision, devant son ordinateur ou avec ses copains, il mangeait. Sa mère ne cessait de lui dire qu'il finirait par devenir obèse, le jeune homme s'en fichait. Son estomac était énorme et il avait besoin de combler le vide constant qui semblait prendre place à l'intérieur de lui-même. Même son père ne le battait pas à ce niveau là... Pourtant, William Braxton était l'homme qui avait initié son fils à manger le plus de frites possible en un temps record... Diego se souvenait de ces moments passés avec son paternel... Il était gamin à l'époque et pourtant, les souvenirs étaient encore très clairs dans son esprit. Il était nostalgique de ces moments, de l'époque durant laquelle sa famille était unie et heureuse. Et bien que désormais, son père faisait son maximum pour passer du temps avec son fils, Diego ne le voyait pas tant que ça. Son père travaillait dur et ainsi, il n'était pas souvent disponible. Tapant du pied, le garçon regardait son vis-à-vis d'un air dur, pas vraiment content de rester quelques minutes de plus en ce lieu qui habitait son quotidien. « - t'as ba*sé avec Hannah ? Il paraît qu'elle est b*nne !!! ». Okay, ce gars était VRAIMENT le plus gros abruti que la terre ait connu. Diego soupira, serrant quelque peu les poings. Non mais sérieusement, qu'elle était l'utilité de cette intervention ? Alors en plus de le retarder dans sa quête de la nourriture, ce gros débile lui parlait de sa copine en des termes que le jeune bouclé n'appréciait pas trop. Même si Diego ne s'avouait pas être amoureux, lorsqu'on le voyait à cet instant, la mâchoire serrée, les poings prêts à s'écraser contre le nez de son camarade de classe, on pouvait constater avec facilité que cette jalousie n'était pas étrangère aux sentiments forts et profonds qu'il éprouvait pour sa copine. Ouais, ce gars allait prendre cher. « - Fermes-la. ». Valait mieux se contenir. S'il devait frapper David, autant le faire en dehors des murs de cet établissement. « - Oh ça va ! Tu peux me le di/ », il n'eut pas le temps de terminer sa phrase que le poing du beau bouclé s'était écrasé contre le visage de son vis-à-vis. Voilà qui était fait et étrangement, Diego se sentait beau mieux. Ouais, il avait sauvé l'honneur de sa copine et en un sens, cela avait un petit côté héroïque... Pourtant, il n'allait en parler à personne, pas même à Emrys... Diego n'était pas du genre à se vanter ou même crier haut et fort ce qu'il avait bien pu faire, son acte étant louable ou non. Énervé, le jeune homme sortit du bâtiment, sans même s’apercevoir que son poing était quelque peu irrité par un tel coup et que du sang coulait le long de ses doigts. Pas le sien... Non, celui de son adversaire. Diego était un peu bagarreur, il fallait bien l'avouer. Enfin, disons qu'il avait le sang chaud... Chose qu'il tenait très probablement de sa mère. Le bouclé monta dans sa voiture et roula de longues minutes avant de se garer dans la rue à côté du restaurant de sa maman. Oui, il avait faim, quoi de mieux qu'un bon restau ? Et puis disons que ça faisait quelques temps qu'il ne l'avait pas vu... Enfin, il l'avait croisé. La semaine précédente, il avait été chez son père et depuis qu'il était rentré chez sa mère, il avait eu bien mieux à faire que de rester à la maison. Il rentrait tard le soir et se levait tôt le matin pour aller au lycée... Tout ça l'empêchant donc de trainer un peu avec sa mère, ce qui lui manquait un peu, il fallait bien l'avouer. Il avait beau être quelque fois en conflit avec sa maman, cela ne l'empêchait pas de l'aimer de tout son cœur. Il entra donc dans le restaurant pratiquement vide, saluant les personnes y travaillant, au passage. Il se posa alors au guichet, un petit sourire pendu au coin de ses lèvres. « - Elle est là ma mère ? », la petite serveuse lui répondit par l'affirmative. Il attendit alors que cette dernière ait fini son activité et daigne le rejoindre...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 434
INSCRIPTION : 03/01/2012


MessageSujet: Re: LEONORA ♣ She won't let you fly, but she might let you sing ♥   Jeu 26 Jan - 20:04


" I want for you the ocean filled deep with all your dreams, no feeling left unopened, the miracle of life "


« Juan tu peux m'aider avec les cartons s'il te plaît ? » lança Léonora à l'attention du garçon qui était entrain de discuter avec l'une des serveuses. Elle avait su dès qu'elle l'avait vu que ce type là finirait par lui poser des problèmes. Il parlait trop, était très sûr de lui et d'après les petites rumeurs qu'elle avait entendu, il était aussi du genre à draguer toutes les filles qu'il voyait , bon en même temps on ne pouvait pas lui enlever qu'il était plutôt mignon et qu'il savait comme charmer une fille. Mais le problème résidait dans le fait qu'il préférait draguer plutôt que de faire son boulot. Pour le moment ça posait pas trop de problème mais Léo' attendait qu'il fasse une petite faute, juste un petit truc qui ferait qu'elle serait en droit de le viré. Certes ça la priverait d'un super cuisinier qui connaissait énormément de secrets sur la cuisine colombienne, ou plus généralement sur la cuisine d'Amérique du sud, bref sur les plats que Léonora proposait dans son restaurant. « Ouais, ouais j'arrive. » lui répondit il avant de se joindre à elle dans la cuisine. A cette heure, en pleine après midi, les clients étaient rares ou du moins il ne commandait jamais des craies repas long à préparer. A cette heure ils avaient plutôt l'habitude de servir des verres de cocktails ou encore quelques desserts pour les plus gourmands. En ce moment plutôt calme, Léonora en profitait donc toujours pour s'occuper des réserve en cuisine, pour faire les comptes ou encore – comme aujourd'hui - pour ranger les quelques affaires qu'on venait de leur livrer. Ça faisait presque un an maintenant que cette maman avait laissé tomber la préparation de mariage, qui il faut être honnête lui donnait de gros coup de blues, pour se lancer dans une tout autre aventure, celle de la cuisine en ouvrant donc son propre restaurant. C'était un pari fou, quelque chose de très risqué même et beaucoup lui avait dit qu'elle avait tord de lancer tomber une première entreprise qui marchait si bien. Elle se disait que si elle avait eu tant de succès, il n'y avait pas de raison que son restaurant n'en n'est pas ! Alors certes, la rénovations, l'installation et tout ce qu'engendre la création d'un restaurant lui avait coûter du temps et de l'argent. Elle avait du faire beaucoup de sacrifice et avait même demandé à ses enfants d'en faire un peu, chose pour laquelle elle s'en voulait beaucoup, mais en fait, elle était ravis du résultat, et les chiffres plutôt bon ne pouvait que la conforter dans l'idée qu'elle avait fait le bon choix. Le jeune homme attrapa le carton que la brune peinait à soulever et lui adressa un large sourire genre ''colgate'''. Il était sans doute fier de passer pendant quelques minutes pour un homme indispensable aux yeux de sa patronne qui il est vrai, n'était pas toujours très sympa avec lui. En même temps, il faisait toujours des trucs déplacer à essayer de la draguer en faisant des sous entendus qu'elle préférait maintenant ne plus relever. Non pais si il n'était pas aussi doué en cuisine, c'était certain qu'elle l'aurait déjà mit à la porte depuis longtemps ! Pourtant en général, elle était plutôt sympa avec ses employés ; certes elle savait aussi hausser le ton quand il le fallait mais en règle général c'était plutôt cool avec elle.. enfin c'est ce qu'elle pensait. « Léonora, ton fils est là. » Redressant la tête vers la jeune serveuse, la brune afficha un large sourire et hocha la tête avant de lâcher le carton qu'elle était entrain de soulever avec Juan. C'est fou comme de simple bouteille pouvaient représenter un poids considérable ! « Hé je fais quoi moi ? » lui demanda t-il alors qu'elle se dirigeait vers la porte qui reliait la cuisine et la salle. « Toi tu finis de ranger et je te préviens je t'ai à l’œil » lui répondit-elle en lui lançant un de ses regards un peu noirs et inquiétant, le seul qui marchait vraiment avec ce garçon. Bref, elle sortit de la cuisine et fit le tour du comptoir pour aller prendre son fils dans ses bras en s'exclamant « Diego ! » Elle vint déposer ses lèvres sur le front de son fils avant de le reprendre contre elle. C'était toujours comme ça quand elle retrouvait un de ses enfants. Oui elle faisait la même chose avec Beth qui avait pourtant vingt deux ans. Là ça faisait une semaine qu'ils ne s'étaient pas vraiment vu à cause d'un séjour chez William mais aussi de leur vie respective qui malheureusement les empêchait de passer autant de temps ensemble qu'auparavant. Ses soirées avec Diego et Beth lui manquait terriblement et des fois quand elle se retrouvait seule devant la télévision elle se sentait mal, abandonné.. mais ses enfants grandissaient et même si elle était le genre mère poule, toujours très accroché à eux, Léonora essayait de lâcher un peu de leste, de les laisser vivre leur vie. « Comment tu vas mon chéri ? » elle ne lui laissa même pas le temps de répondre qu'elle le serra une nouvelle fois contre elle en déposant un bisou sur sa joue cette fois ci. « Je suis contente de te voir ! ». Elle le regarda, toujours un large sourire affiché sur le visage, comme à chaque fois qu'elle se retrouvait face à lui ou à Beth, puis elle passa sa main dans ses cheveux pour les ébouriffé. Oui il était grand mais elle pouvait tout de même encore agir comme une maman avec lui non ? « Tu veux boire un truc ou que je te prépare quelque chose à manger ? » s'empressa t-elle de demander à son fils. Sans vraiment savoir pourquoi elle avait toujours peur que William ne prenne pas assez bien de lui, ce qui était totalement ridicule car il aimait Diego autant qu'elle.. mais bon, Léo' savait aussi comment fonctionnait Will' et surtout en ce qui concernait la cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

LEONORA ♣ She won't let you fly, but she might let you sing ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
VI. OK DUDE, LET'S HAVE FUN FOR A WHILE
 :: the end :: sujets rp
-